Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Vers le futur ou retour vers le passé ?

Publié le 29 Juillet 2021 par Delatte JM in Actualités LIZY, Mon point de vue

Vers le futur ou retour vers le passé ?

Il m’a semblé entendre dire, encore aujourd’hui à l’Inter, que le maire « brillait » par son absence à la maison commune ! Je ne fais que répéter cette supplique qui sert de leitmotiv à Madame la première adjointe…

Je ne suis pas à même d’infirmer ou de confirmer.

Une question simple : Le travail d’un Maire d’une commune rurale doit-il être un « métier » exercé à temps plein ou à temps partiel ? Tout sera fonction de ses propres capacités de travail et du degré des délégations données aux adjointes/adjoints collaborateurs pour réaliser un réel travail d’équipes ! C’est trouver – très délicat et difficile – le point d’équilibre entre « volontarisme » et « laxisme »…

Trop d’autorité tue ! Trop de « complaisance » tue également !

Quant à l’organisation des travaux, tâches à accomplir, elles demeurent de la compétence unique du maitre des lieux.

Alors, dans l’éventualité d’une future nouvelle donne – je ne saurai anticiper le vote des citoyens – une personne deviendra forcément maire !

Et nous revoici revenu à la case « départ » à moins que l’édile cesse toutes autres activités qui ne pourraient qu’entraver son engagement à la citoyenneté et ses actions futures !

Être maire/mairesse et cumuler d’autres fonctions me semblent peu compatibles avec l’attente des citoyens.

Hier, le problème de « cumul » ne pouvait pas être invoqué et imputé à la Conseillère « sortie » ! Elle n’avait aucune attache élective autre que celle d’un mandat que nous lui avions confié (et très bien rempli quoique certaines personnes le lui ont reproché son manque d’attachement aux communes…)  

Aujourd’hui, dans la configuration acquise, il n’en sera pas de même !

Dans la logique des choses (ou l’illogisme caractérisé), un membre de l’assemblée départementale se devrait d’être un acteur totalement indépendant des intérêts propres de la commune dont il est issu.

Ni favoritisme, ni conflit d’intérêt éventuel…  

Ce sera donc l’équation à résoudre pour éviter de retomber dans le conflit permanent qui use la démocratie !

Encore une fois, une abstention forte (pour ne pas dire très forte) sera à combattre !

Madame, Monsieur, montrez nous que l’indemnité ou les indemnités que nous vous versons par nos contributions sont bien méritées !

Des édiles dévoué(e)s à la citoyenneté de leur commune, il y en a PEU !

C’est presqu’un sacerdoce !

Mais j’ai l’honneur d’en connaître au moins UN et je suis fier de lui.

Commenter cet article