Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Une gestation longue pour une « délivrance » au forceps

2 Août 2021 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Actualités LIZY, #Mon point de vue

Une gestation longue pour une « délivrance » au forceps

Le 15 avril 2018, Maxence GILLE (et sa liste « Unis pour Lizy ») était arrivé en tête du scrutin avec 26,34 % des INSCRITS (1 électeur sur 4 !). Il faisait face à la liste « Lizy autrement », emmenée par Jean-Christophe Piequet, ex-premier adjoint de la maire sortante Nicole Conan. La participation a été inférieure à 40 %...

N’oubliez pas que ces municipales anticipées de 2018 s'expliquaient par des démissions en série au sein du conseil municipal, divisé depuis plusieurs mois par un conflit larvé entre Madame Nicole Conan et Monsieur Jean-Christophe Piequet.

L’histoire se répèterait-elle… Le casting a changé !

En lisant le flyer distribué à la population, j’ai appris qu’une « mise au point claire et ferme » avait été formulée à l’encontre de Monsieur le Maire en décembre 2020. Je suis surpris de constater qu’il n’y ait pas eu la moindre allusion dans les comptes rendus des conseils municipaux ! Toujours des votes à l’unanimité… Aucune remarque

Que reprochent donc les 13 démissionnaires à Maxence GILLE ?  La première adjointe s’en est expliquée dans le MagJournal77 – article de SUN-LAY Tan – édition du 30/07/2021 :  « Il n’est pas assez présent ; il ne communique pas assez avec les autres élus…» Et d’ajouter : « Cela fait trois ans que l’on est en place et nous n’avons sorti aucun projet ».

Je n’ai pas à prendre parti dans cette querelle d’égo et d’organisation interne mais l’année 2020 n’a certainement pas favorisé les prises de décisions, les dialogues si ce ne sont que toutes les mesures d’urgence qui gravitaient autour de la pandémie COVID-19.  

Mais ALORS pourquoi donc attendre et établir un constat d’échec après 38 mois de gouvernance commune sous la bannière de l’unité ? Pourquoi plus aujourd’hui qu’hier ? L’horizon aurait-il changé de couleurs ? Les « opportunités » seraient-elles devenues divergentes ? Les « enjeux » auraient-ils changés ?

AUCUN des comptes rendus municipaux de la période ne fait allusion à la moindre dissension entre l’édile et les membres de son conseil ! Où est la transparence ?

Il suffit d’une nouvelle scénographie et le décor change ! Il suffit d’un nouveau jeu de rôle et la troupe se disloque ! Mais qui sont les metteurs en scène ?

Contrairement à ce qui a été relayé par certains, je ne suis pas un serpent venimeux qui balance son venin à l’encontre des autres… Je m’exprime en mon nom, sans chapelle à honorer ! Pourquoi vous, mes détracteurs ne le faites-vous pas ?

Une petite remarque en matière d’écologie : Le choix du papier… Il est glacé – c’est de circonstance -et suis étonné de constater que des gens avertis et expérimentés en communications électorales aient omis de respecter les règles élémentaires de l’article 3 de la loi sur la liberté de la presse en matière de « flyers » où tout écrit rendu public doit porter des mentions légales obligatoires comme le nom et l’adresse de l’imprimeur ayant réalisé le flyer. Comprenez par « imprimeur » la personne qui a élaboré l’imprimé et non le prestataire de l’impression en question. De porter la mention « Ne pas jeter sur la voie publique ».

En un mot comme en cent, était-il opportun de démissionner ?  

Je ne suis ni juge, ni parti ! Je ne suis d’aucune « manœuvre »… Je vais attendre la suite car, à moins d’un abandon pur et simple de l’édile, il devrait y avoir une suite… Avec en prime, une nouvelle élection municipale où je ne serai que spectateur…averti !

 « Dieu accepte les indigents mais pas les imbéciles ! »

Un petit rappel : La liste « Unis pour Lizy », lors de la dernière consultation électorale a réalisé un score de 26,85 % des INSCRITS avec un taux d’abstention de 65,39 % .

La période n’était pas faste pour exercer son devoir civique… Le virus était déjà là !

Le sera-t-elle en cas d’une nouvelle consultation électorale à l’automne ?

La ville de LIZY conservera, quel que soit le cas de figure, sa conseillère départementale élue démocratiquement avec 12,29 % des Inscrits !

Si la représentativité d’un Conseil Municipal se joue entre 10 et 15 % des électeurs inscrits, autant laisser la démocratie dans la salle des Adieux de la maison commune !

Le « césarisme » sera devenu la règle ! NON ! Merci !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article