La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

L'entre-deux-mers !

13-07-09-sarkozy-copeL’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, je ne vous parlerai pas des crus magnifiques de cette région du Bordelais mais de la politique – spectacle ou spectaculaire – de l’ex-majorité !

D’un coté, il y avait « l’homme de l’Union de la Méditerranée » qui voulait élargir l’Union Européenne aux peuples des rives de cette mer. Les principaux buts de l'organisation étaient d'ordre énergétique et environnemental : l'eau, l'énergie (notamment solaire), l'environnement - tout particulièrement la dépollution de la Méditerranée - et l'autoroute de la mer comptaient parmi les enjeux au cœur du projet. À l'inverse, des sujets moins consensuels comme l'immigration, la nature des régimes politiques des États membres (avant les révolutions arabes) et les conflits israélo-palestiniens avaient été écartés. C’était en 2008 ! La donne géopolitique a profondément changée depuis !

De l’autre, il y a, aujourd’hui, « l’homme de la manche » qui suite au rejet des comptes de campagne du candidat SARKOZY (Sans porter de jugement sur le fond, la loi étant la même pour tous) se retrouve à faire la quête pour sauver la démocratie parlementaire menacée ! La situation financière du principal parti d’opposition était déjà catastrophique avant cette sanction de 11 millions €. L’UMP présente les mêmes faiblesses financières que la Grèce : Recettes de 30 millions € pour des dépenses de 55 millions  € ! Allez donc savoir pourquoi ! Une pléthore gravitant dans la nébuleuse des courants continus et alternatifs ! Lire l’article du « MONDE ».

Était-il nécessaire de lancer, sur tous les médias, les réseaux sociaux, un tel appel à la générosité populaire  pour sauver le pluralisme démocratique soi-disant menacé ? J’en doute ! Il suffisait, d’une manière discrète, de demander à chaque militant une contribution exceptionnelle de 35 € pour couvrir ce  « manquement » à la loi sur le financement des campagnes présidentielles. 

Aujourd’hui, le déviationnisme, le cynisme de la presse transforment cet appel au peuple en « Sarkoton » ! Était-ce le but recherché ?

Que vous donniez ou non, l’État (c'est-à-dire vous !) paiera, car chaque contribution ouvre le droit à une réduction d'impôts "égale à 66 % des sommes versées, dans la limite de 20 % du revenu imposable". Le contribuable pourrait donc potentiellement prendre en charge plus de 7 millions d'euros sur les 11 millions.

Ceci me rappelle le spectacle « Les Misérables »… C’était en 1980 ! Voici un extrait de la chanson des mendiants :

« Donnez, donnez, donnez aux pauvres gueux
Donner, donner, c'est prêter au bon Dieu
Donnez, donnez, belles Dames, jolis Messieurs
Donner, donner, c'est gagner sa place aux cieux
. »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article