Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

L'entre-deux-mers !

10 Juillet 2013 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon point de vue

13-07-09-sarkozy-copeL’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, je ne vous parlerai pas des crus magnifiques de cette région du Bordelais mais de la politique – spectacle ou spectaculaire – de l’ex-majorité !

D’un coté, il y avait « l’homme de l’Union de la Méditerranée » qui voulait élargir l’Union Européenne aux peuples des rives de cette mer. Les principaux buts de l'organisation étaient d'ordre énergétique et environnemental : l'eau, l'énergie (notamment solaire), l'environnement - tout particulièrement la dépollution de la Méditerranée - et l'autoroute de la mer comptaient parmi les enjeux au cœur du projet. À l'inverse, des sujets moins consensuels comme l'immigration, la nature des régimes politiques des États membres (avant les révolutions arabes) et les conflits israélo-palestiniens avaient été écartés. C’était en 2008 ! La donne géopolitique a profondément changée depuis !

De l’autre, il y a, aujourd’hui, « l’homme de la manche » qui suite au rejet des comptes de campagne du candidat SARKOZY (Sans porter de jugement sur le fond, la loi étant la même pour tous) se retrouve à faire la quête pour sauver la démocratie parlementaire menacée ! La situation financière du principal parti d’opposition était déjà catastrophique avant cette sanction de 11 millions €. L’UMP présente les mêmes faiblesses financières que la Grèce : Recettes de 30 millions € pour des dépenses de 55 millions  € ! Allez donc savoir pourquoi ! Une pléthore gravitant dans la nébuleuse des courants continus et alternatifs ! Lire l’article du « MONDE ».

Était-il nécessaire de lancer, sur tous les médias, les réseaux sociaux, un tel appel à la générosité populaire  pour sauver le pluralisme démocratique soi-disant menacé ? J’en doute ! Il suffisait, d’une manière discrète, de demander à chaque militant une contribution exceptionnelle de 35 € pour couvrir ce  « manquement » à la loi sur le financement des campagnes présidentielles. 

Aujourd’hui, le déviationnisme, le cynisme de la presse transforment cet appel au peuple en « Sarkoton » ! Était-ce le but recherché ?

Que vous donniez ou non, l’État (c'est-à-dire vous !) paiera, car chaque contribution ouvre le droit à une réduction d'impôts "égale à 66 % des sommes versées, dans la limite de 20 % du revenu imposable". Le contribuable pourrait donc potentiellement prendre en charge plus de 7 millions d'euros sur les 11 millions.

Ceci me rappelle le spectacle « Les Misérables »… C’était en 1980 ! Voici un extrait de la chanson des mendiants :

« Donnez, donnez, donnez aux pauvres gueux
Donner, donner, c'est prêter au bon Dieu
Donnez, donnez, belles Dames, jolis Messieurs
Donner, donner, c'est gagner sa place aux cieux
. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article