Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

C’est chouette des tournesols en fleur en automne !

Les soleils viennent égayer nos campagnes qui se parent des couleurs de saison. Les feuilles des arbres commencent à roussir, à jaunir et à tomber. Les champs reprennent le temps des semailles avec des terres brunes qui attendent les premières graines.

C’est angélique, n’est-ce-pas ! Mais, tout comme moi, vous vous êtes posé la question : « Pourquoi des tournesols en fleur en octobre ? » Pour les abeilles ? Macache… Elles sont retournées à la maison mère ! Il y a également des « maïs rachos », du sorgho… Ce n’est pas pour nos consommations !

Vous avez certainement remarqué ces champignons verts qui poussent dans les champs. Ce sont des « méthaniseurs agricoles » qui auront pour vocation à produire du méthane qui sera injecté dans les gazoducs enfouis à proximité des lieux de production !

Ces plantes constituent une culture dérobée, d’hiver ou d’été, que l’on appelle dans le jargon agricole C.I.V.E ou « culture intermédiaire à vocation énergétique », généralement de faible durée, placée entre deux cultures principales qui étaient le plus souvent à destination alimentaire.

Mais j’ai également appris qu’elles pouvaient être une culture intermédiaire piège à nitrates (ou CIPAN). En deux mots car je ne suis pas un spécialiste agronome, ces plantations sont obligatoires dans certaines régions ou zones à cause des risques de pollution des eaux par les nitrates. En les utilisant pour leur croissance rapide, les plantes du couvert piègent les nitrates restant à l'issue de la culture destinée à l’alimentaire. 

La Seine et Marne, terre céréalière et betteravière (Nos Bries ne sont que peu fabriqués à partir des laits de nos vaches…) se convertit, petit à petit à la production de méthane. Elle est pilote avec – sauf erreur de ma part – près d’une trentaine de sites exploités.

Ma question est simple : « Paierez-vous votre gaz moins cher ? »

Je reste dubitatif malgré tout car je ne l’utilise que pour la cuisson !

Sur un plan plus écologique, pourra-t-on dire et écrire que « l’ensemble de la filière méthanisation » apporte moins de pollution pour la planète ? Il faut faire très attention au fait que le biogaz est un gaz dangereux. Il est à la fois un gaz explosif, toxique et corrosif. Pour l'utiliser, il faut donc prendre le minimum de précautions

Je vous laisse libre de votre réponse !

Les « énergies renouvelables ou complémentaires », j’y reviendrai avec l’éolien, le nucléaire, le photovoltaïque… Ce seront les futures thèmes de la campagne présidentielle !

En prime, la clé de nos finances en matière énergétique !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article