Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Un vendredi vinyle… Un régal…

Un vendredi vinyle… Un régal…

Je suis comme bien d’entre vous, j’ai toujours conservé jalousement ma platine, pointe diamant, mon ampli, ce qui me permet de me replonger dans mes souvenirs d’adolescence – et plus -, ceux qui m’autorisaient à dire à notre disquaire lizéen (Monsieur HENRY) de me commander mes « FERRAT, BREL, CHELON, SARDOU, F. POURCEL, LAMA, Claude Michel SCHÖNBERG … et combien de « classiques »…

En fouillant, j’ai retrouvé la pochette de la partition musicale « La Révolution française », comédie musicale écrite par Alain BOUBLIL et C.M SCHÖNBERG en 1973 que j’ai pu voir et revoir au « palais des Sports », avant de la retrouver au théâtre MOGADOR en 1974. C.M SCHÖNBERG y interprétait le rôle de Louis XVI ! Le premier opéra rock !

En 1974 : C.M SCHÖNBERG compose et interprète ses chansons.

J’ai été conquis par celle-ci, qui à l’époque ne m’interrogeait même pas !

Endors-toi, ma jolie France
Endors-toi dans l'insouciance
Les beaux salauds, les grands escrocs
Se battent pour te faire la cour
Des promesses et des discours

Ils ont tous la solution du bonheur
Tous ces marchands d'illusions au grand cœur
Ils te disent que c'est bien
De vivre comme des crétins
Ils te laissent dans l'ignorance
Pour que tu leurs fasses confiance

Endors-toi, ma jolie France
Endors-toi, écoute le silence
Qui te répond
À la question
De savoir quel temps il fera
Quand tu te réveilleras…

C’était en 1974… C’était il y a 48 ans…

Prémonitoire ? NON ! Concours de circonstances ? Certainement.

Oh la belle pochette ! Celle des « MISERABLES » !

Et ce sont encore Alain BOUBLIL et CM SCHÖNBERG qui adaptent cette comédie musicale.

Elle sera mise en scène par un grand Robert HOSSEIN en 1980 au Palais des Sports !

Un spectacle d’une intensité énorme. Tellement prenant, que nous l’avons revu 2 autres fois.

C’est comme la littérature, on n’oublie rien de rien !

Magnifique ! Magique !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article