Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

La bataille des 500, suite !

Publié le 10 Février 2022 par Delatte JM in Présidentielles 2022, Mon point de vue

La bataille des 500, suite !

Un feuilleton en plusieurs épisodes ! Voici un condensé de celui du 10 février.

Valérie PECRESSE totalise, à ce jour, 1.249 signatures contre 1.050 accordées au titulaire de la charge qui n’est toujours pas « en marche » !

Dans le NORD de notre département, l’ex-canton de LIZY sur OURCQ, rattaché à celui de LA FERTE S/S JOUARRE, on peut constater un faible engouement de nos élu(e)s pour l’octroi du passeport élection présidentielle : Valérie PECRESSE a reçu la signature de Madame BEAUVAIS, mairesse d’Etrépilly ; Emmanuel MACRON a obtenu celui de Monsieur HOURDE, maire de Jaignes ; Nathalie ARTHAUD a recueilli celui de Monsieur VUILLAUME, maire de SAMMERON.

Les principaux

participant(e)s

Nombre de signatures obtenues au 10 février 2022

Total

Dont Seine et Marne

 

PECRESSE V.

1.249

69

MACRON E.

1.050

19

HIDALGO A.

790

8

ARTHAUD N.

419

1

LASSALLE J.

382

1

ROUSSEL F.

381

5

JADOT Y.

325

0

DUPONT AIGNAN N.

280

2

LE PEN M.

274

4

MELENCHON J.L

258

4

ASSELINEAU F.

193

1

ZEMMOUR E.

181

2

POUTOU Ph.

146

4

KAZIB A.

99

0

THOUY H.

56

3

TAUBIRA Ch.

47

0

 

 

 

 

Les commentaires ? En réalité, c’est quoi être « sans étiquette » ?

Informer sans déformer, sans esprit partisan… C’est mon point de vue de démocrate !

Oui, la situation est particulièrement sensible puisque l’accès à cette élection pourrait être confiscatoire à certaines figures du paysage politique.

Commenter cet article