Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Maître coq de retour dans la basse-cour ?

9 Juin 2014 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon coup de gueule

Maître coq de retour dans la basse-cour ?Maître coq de retour dans la basse-cour ?

D’après bien des canards, il semblerait que Maître coq serait de retour dans son poulailler.

Bande de dindons, ne glougloutez pas !

Maître coq a été contraint de s’éloigner de la cour depuis 2012 suite à un combat sans grand suspense.

C’est la débandade au poulailler ! Les gallinacées s’en donnent à cœur joie pour se piquer, se voler dans les plumes ! Les coquelets se rebiffent ! La poule d’Alsace s’ennuie depuis si longtemps qu’elle se morfond. Elle glousse à tout vent : « Maître Coq, je t’en supplie, reviens » ! Et tous les paons font la roue !

Maître coq hésite car il lui faudrait abandonner la roue de fortune…

Depuis le départ – un peu forcé - du coq de combat, c’est la merde dans le poulailler ! Les coqs d’Aquitaine, de la Flèche, de Touraine - en particulier le Pictave - s’insurgent contre la venue de l’intrus ! Ils en seraient presqu’arrivés à jouer des ergots contre lui ! Tous les coquelets deviennent frondeurs ! Et les autres cous-nus iront vers les plus forts !

Il faut dire que la cour est franchement devenue basse et en piteux état : Plus de perchoir au milieu de la cour – occupé par un autre paon - mais un tas de fumier fumant ! Plus de pondoir, plus de gauloises dorées – les poules aux œufs d’or se sont faites bouffées par tous les renards de la création - ! Et puis, à force de se voler dans les plumes, combien de ces volailles resteront estropiées, déplumées sans parler de la coccidiose rampante qui guette !

Maître Coq – Dieu soit Loué, élevé en plein air – arriverait en sauveur – avec ou sans ferveur – pour remettre de l’ordre dans cette arche de Noé du 21ème siècle.

Le coq ne chante-t-il pas mieux quand il a les pattes dans la merde ? Toutes ailes déployées, ergots bien affutés, il reviendrait prendre possession de la basse-cour et conquérir la place suprême – de volaille – de roi coq du perchoir avant de prendre son envol pour d’autres cieux !

Le combat – car combat il y aura – sera sanglant – et cinglant - car est-il convenu d’avance que les gallinacées du poulailler lui cèderont la place au perchoir ? J’en doute !

A moins que… le grain « offert » remplace l’ivraie ! On picorera à nouveau en bande organisée !

Moralité : Comme chez l’humain, on fera la roue chez les gallinacées ! On continuera à picorer en bande organisée !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article