Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jm delatte

sondages bipolaireJe ne vais pas vous chanter cette comptine dont j’ai déformé l’écriture.

 

D’abord, ni les « sondés », ni les postulants à cette élection ne sont des « marionnettes », peut-être un peu ventriloques ! Mais, encore une fois, je m’interpelle sur cette profusion de sondages qui devient de plus en plus indigeste et totalement inaudible. Oui, l’indigestion qui, à terme, et à force d’excès, pourrait nous conduire vers le désintérêt de cette élection présidentielle. Serait-ce le but recherché ? J’en doute ! Que les candidats, du fond de leur QG, demandent à des instituts spécialisés de prendre le pouls de l’électorat à un instant « T », je le conçois. La mesure de la tension  - et non de l’attention ou de l’intention - pouvant définir la « stratégie » à opérer ou les corrections à apporter pour recoller à l’attente du peuple puisque tous se réclament du peuple. Le peuple, on n’en parle que tous les 5 ans !

 

Ce que je refuse, c’est cette boulimie des journalistes et commentateurs pour ces « en-cas ». A croire qu’ils ne savent plus écrire ou parler sans recourir à l’exploitation partiale et souvent partielle de ces sondages !  Et pourtant, les sujets ne manquent pas ! Il suffit de lire ou d’écouter, les « catalogues » et les « paroles avec ou sans acte… futur » pour commenter l’information ! Il y a du grain à moudre !

 

J’ai pris, volontairement, cette image du siphon car elle illustre assez bien le pourquoi de la technique des sondages. En fonction du « résultat  estimé », nos braves gens penseront soit qu’il est le meilleur, soit qu’il est en difficulté… Et dans ces deux cas de figure, ils apporteront, plus volontiers, leur contribution - de peur que - au candidat qu’ils auront « présélectionné » !

 

Oui, c’est du siphonage non avoué et surtout non avouable !

 

Devrait-on prendre sa décision en fonction d’une courbe ? J’ose espérer que NON !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article