Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Un "casse toi" de trop !

 

Je n’ai pas une sensibilité d’homme de gauche mais je réprouve - et marque mon indignation profonde – « au casse toi Ségolène » prononcé par des intégristes archaïques lors de sa rencontre à MONTPELLIER avec les gens de quartier.

 

Je rejoins son point de vue quand elle dénonce l’excision et le port du voile. Ce n’est pas un groupuscule – agissant et agitateur – qui peut se permettre impunément de faire la loi républicaine dans nos quartiers, dans nos villes et sur notre territoire.

 

Notre fondement républicain est la laïcité, le respect de nos institutions.

 

D’entendre ces agitateurs – dont l’action est condamnée d’ailleurs par les instances du Culte Musulman français – nous montre leur profond mépris à l’égard de notre République, à l’égard de la femme, à notre égard tout simplement.

 

Je pensais qu’en cette circonstance, qui n’est pas un fait d’hier mais d’aujourd’hui,  nos politiques, nos médias – toute obédience confondue – auraient apporté leur « soutien » à Madame ROYAL pour condamner fermement ces agissements et ses paroles indignes d’une minorité - hélas agissante -.

 

Alors, à moi de te dire « Casse-toi l’intégriste » ! Tes actes et tes paroles n’ont rien de commun avec notre terreau républicain.

 

Intégrisme ? NON ! Intégré ? OUI, si tu le VEUX !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article