Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JM DELATTE

 

Le tour de France de la caravane publicitaire du Parti Socialiste va prendre la route le 14 juillet après le défilé…des candidatures ! En route - pour une déroute - après 43 jours, 37 étapes et quelque 6.000 km à parcourir !

 

la-caravane-des-primaires-le-ps-se-mobilise-pour-sensibilis

Je ne suis pas socialiste dans « l’âme » mais je respecte celles et ceux qui ont cette conviction. Je me place - tout simplement - en futur électeur pour cette prochaine échéance, dans 10 mois ! Si cette « idée » de primaire m’est particulièrement primaire - peut-être à tort, me rétorquerez-vous -, je dois avouer que le style américain pour la désignation d’une ou d’un candidat m’interpelle pour plusieurs raisons :

  • ·         Un risque d’implosion est à envisager : Des 6 protagonistes, dont 2 sembleraient caracoler en tête de pseudos sondages aux humeurs versatiles, il n’en restera qu’une ou un. Que feront les « déçus », les « cocus », les « troublions » ? Rien ! Car dans tous les débats « internes » les coups bas seront de mise et les « égratignures » ne se panseront pas avec « URGO à la pommade cicatrisante » ! Les « médias » se feront leurs choux gras tapageurs en mettant un peu d’huile sur le feu des blessures générées par toutes les « divergences » existantes entre les concurrents (et non les concourants) au brevet de pilote à vue délivré par la fédération française de vol au-dessus d’un nid de coucounous revoilà en 2012 après bien des années de disette ! Aurez-vous, après cette exhibition, l’envie de dire : « Tous pour un(e), un(e) pour tous ! J’en doute ! L’exemple vous est donné par les « verts » ! EVA, la gagnante nouvelle star se douchera avec USHUAIA et Nicolas (HULOT), de sa montgolfière, comptera les microsillons verts laissés par les stigmates de cette élection primaire !

 

  • ·         Un risque « d’incompréhension » d’un parti qui se voulait être une « alternative » suite aux trop nombreuses « différences » sur l’art et la manière de gouverner. Déjà F. HOLLANDE marque sa divergence avec M. AUBRY sur la répétition d’une création de 300.000 emplois jeunes. F. HOLLANDE prône le jeûne et l’abstinence, M.AUBRY prône bombance et dépense ! Deux points de vue différents, et ce n’est qu’un début de combat ! Alors, comment voudriez-vous que vos ouailles s’y retrouvent ? Ce n’est pas une campagne publicitaire du style « OMO lave plus blanc que blanc » mais d’un programme réel et sérieux  pour la France et ses citoyens défendu par une candidate ou un candidat et certainement pas par une armée de trouffions ! Toutes vos « options  personnelles », toutes vos « adaptations » à votre EGO n’auront pour « mérite » que de semer le doute, le trouble et l’incompréhension dans l’esprit de celles et ceux qui attendent, du moins je le pense, autre chose que du blabla, des « je t’aime, moi aussi », des croche-pattes…

 

  • ·         Un risque de noyade dans les nombreux « courants » des compétiteurs car chaque camp voudra mettre en évidence SA différence et malgré bouées et balises ARGOS le quidam n’aura pour recours que l’abstention du bain !  Est-ce cela que vous voulez ? Vous vous délitez en abandonnant la stratification de la pierre commune ! La pierre philosophale ce sera pour plus tard ou jamais !

 

Malgré cette « nouveauté démocratique » - qui s’oppose, je le reconnais - à la loi bureaucratique d’un appareil, malgré cette « ouverture », à l’américaine, dans l’art et la manière de faire désigner par le militant et le sympathisant, la candidate ou le candidat à l’élection suprême, vous risquez fort le 25 août à La ROCHELLE, lors de votre université d’été de déguster le homard à l’armoricaine, cuit de toute manière, car vos ouailles n’y comprenant rien à vos démarches - où les « mammouths » de l’ombre continueront à influer les courants - se désintéresseront de vos querelles intestines qui retrouveront leur place en ce jour de grande kermesse : A chacun sa table, à chacun ses « propos », à chacun « ses » amis, ses « soutiens », est-ce bien le sens d’une université d’été ? Eté, n’est-ce-pas la marque du participe passé d’être ?

 

Oui, ce sera un 14-18 Franco-français dans une guéguerre de tranchées où le vainqueur sortira malgré tout couvert de la boue de son propre camp ! Etait-ce la meilleure approche pour gagner quand « Nicolas II » et ses bataillons arriveront dans la bataille ? Exténués, fourbus, dans la merde jusqu’au cou, aurez-vous le courage de livrer une véritable bataille sur des idées, des programmes ?

 

Je vous laisse la réponse. Je ne suis qu’un simple citoyen plus « gaulliste » que « sarkozyste » qui regarde, d’un air un peu goguenard les grognards d’un parti qui vont s’étriper avant l’heure !

 

Avec le respect que je vous dois, je vous souhaite bonne route et bonne pioche !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article