Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

S.O.S France Télécom est aux abonnés absents !

19 Octobre 2012 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon coup de gueule

En ce samedi matin 13 octobre, n’étant nullement un « accro » du téléphone à toute heure, je ne me suis guère aperçu qu’il était « hors d’usage ». Il a fallu que je me connecte à Internet pour ma « revue de presse matinale » et comprendre que ma ligne avait un problème ! « Pas d’accès Internet » ! Je décroche mon « fixe », je compose le numéro d’un ami … clic, clic, clic et clac ! Pas de tonalité, pas de suite, le vide, la nudité, l’abandon ! Utiliser mon portable ? Très bien quand on est dans une zone de couverture mais dans les près de Rademont, les ondes, comme par désenchantement, passent à quelques mètres de l’habitation ! Alors, en cas de problème de santé grave… Vous êtes condamné !

Très en colère, je vais à Meaux, faire quelques courses (Le marché y est encore très attractif). Je décide donc d’appeler les services « d’urgence » de la maison France Télécom aux couleurs « orange » qui  ressemble plus à un hôpital bien malade qu’à un pôle de services ! Vous savez ce lieu où les pensionnaires ne voient plus la vie en rose !  Ils ont une fâcheuse tendance à se suicider ! L’exécutif exécute, c’est bien connu ! Alors, je tombe à la renverse en écoutant le robot téléphonique, basé hors de nos frontières, me débiter un tas de sonneries, oui, je veux rester poli !

« Cette communication est gratuite depuis votre téléphone fixe… (Il ne fonctionne pas, donc l’appel avec mon portable est payant…. Un début d’arnaque organisée)  Veuillez composer votre numéro à  10 chiffres… Puis énoncez votre problème… (J’ai apprécié l’exemple : Dites,  mon téléphone n’a pas de tonalité !)… Tel le perroquet de service, je m’amuse à répéter : « Je n’ai pas de tonalité »… Le petit robot me répond : « J’ai bien compris votre question » (même en Grec, il comprend ! Chez France Télécom, on a les moyens pour embaucher des polyglottes…) Un blanc, puis, « en raison de la demande, nous ne pouvons donner suite à votre appel, veuillez renouveler votre appel ultérieurement »… Bien, vous êtes fixé sur votre sort ! Eh oui, les pigeons – je ne vais pas payer de droit d’auteur -, il y en a dans tous les domaines !

De passage à la boulangerie du village, je lis l’affiche du jour émanant de la Mairie. « Suite à une rupture de câble téléphonique, dans la nuit du 12 au 13 octobre, entre Ocquerre (en France !) et Vendrest,  le réseau est inexistant… La Gendarmerie et France Télécom sont prévenues… La remise en état de la ligne se fera dans le courant de la semaine prochaine ! » Pourquoi donc prévenir la Gendarmerie ? On ne m’a pas volé mon téléphone… On m’en prive ! S’agit-il d’une rencontre accidentelle entre une voiture et un poteau téléphonique ou bien s’agit-il d’une bande de « voyous » - car il n’y a pas d’autre mot pour qualifier cette espèce en voie de multiplication – qui n’a pas trouvé mieux que de couper les câbles pour revendre le cuivre ? Attendons la suite de l’enquête…

Ce qui est certain, c’est que France Télécom se fout royalement de sa clientèle ! Rien à voir avec nos électriciens qui, en toute saison, à toute heure, mettent leurs compétences aux services des abonnés ! Chez France Télécom, vous n’êtes qu’un numéro à 10 chiffres qui n’a qu’un droit, celui de payer sa quittance sans sourcilier ! Le service, on s’en fout ! « Ils ont tous – enfin presque – un « mobile » alors de quoi se plaignent-ils !

 

Ils attendront bien une petite semaine ! LA MEN TA BLE ! Le service dit public… On ne connaît pas ! L’obligation de résultat ? Inconnue ! Pourquoi voulez-vous que l’on mette des équipes en service un samedi matin ? La semaine est finie depuis vendredi 15 heures ! Voici un  bel exemple – parmi tant d’autres – de la productivité à la française ! Le redressement improductif, c’est maintenant !

Ah, pour vous vamper avec des « pubs accrocheuses », ils s’y connaissent les bougres !

Le très haut débit (je rame à 512 ko !), la télé par internet, le téléphone par internet et bientôt le café (sans le croissant)  par internet… Toutes ces « offres » - plus ou moins mensongères – ne sont que des images d’Epinal, surtout dans nos campagnes rurales !

Franchement, nous sommes des « pigeons » mais surtout pas « ramiers » ! Oui Messieurs les « ramiers », vous avez bien de la chance que je ne puisse pas être couvert par le réseau mobile ! Au diable l’abonnement du fixe (même en contrat « pro ») ! Au diable France Télécom !

Je regrette le « 22 » à Asnières ! Au moins, le service existait !

Nota important : Ce billet n’a pu être mis en ligne plus tôt faute de connexion ! Je viens seulement de la retrouver… 7 jours… C’est long

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article