Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Ne "mélenchon" pas tout !

11 Décembre 2011 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon point de vue

mélenchonNon, ce n’est pas une parodie de Patrick BESSON, simplement, mon accent briard a fait que ma prononciation s’est déclinée en « zozotement » passager ! Je voulais dire, ne mélangeons pas tout Monsieur MELENCHON !

 

Je lisais sur le blog du « Front de Gauche de LIZY » la réaction suite à l’émission « des paroles et des actes » qui avait  pour invité François BAYROU.

 

« L’union des respectables se fera sans nous » ! Pourquoi cette affirmation alors même qu’il n’y a pas union entre les deux François ? Que ce soit François HOLLANDE ou François BAYROU, on leur reconnaît, malgré tout, une notion de RESPECTABILITE ! Ce qui n’est déjà pas mal ! Mais ni l’un, ni l’autre n’auront à espérer la moindre voix de report du Front de Gauche. Que le Front de Gauche se « dissocie » du parti socialiste, ceci ne m’étonne guère ! Il vaut mieux rester dans l’opposition plutôt que de porter un candidat de gauche qui n’est pas trop de gauche… au deuxième tour…

 

J’ai beaucoup aimé la phrase : « L’austérité est de droite, jamais elle n’est de gauche » ! Alors là, je suis tombé « baba » ! La mémoire semble vous faire défaut mais c’était il y a si longtemps !

 

1981, l’état de grâce : On augmente les salaires, les prestations sociales, la durée hebdomadaire de travail passe à 39 h, la 5ème semaine de congés payés est instaurée, 55.000 emplois créés dans le secteur public, nationalisations de grands groupes industriels… Le financement de ces mesures ? Il était assuré par des taxes et des impôts sur les revenus des plus aisés ! Puis les « riches…riches » se sont évadés… Il ne restait que des pauvres !

 

1983, le tournant et le tourment de la rigueur ! Pas l’austérité

 

Alors, Monsieur MITR’AND n’était pas un homme de gauche !

 

Faire croire aux citoyennes et citoyens de ce pays que nous sortirons de la crise sans une once d’austérité, c’est MENTIR aux Françaises et Français !

 

Que l’on taxe les capitaux nés de la spéculation, de la rente, les banques « affairistes », les « émigrés français» fiscaux, je ne suis pas contre !

 

Mais ceci ne suffira pas à revenir vers l’équilibre de nos dépenses publiques.

 

L’effort contributif DEVRA être « consenti » par TOUTES et TOUS au regard de sa propre situation.

 

Non, Monsieur MELENCHON, vous ne pouvez pas écrire que l’austérité n’est que de DROITE !

 

Pour compléter cette rétrospective, cliquez ici !

 

Sans rancune !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article