Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

François BAYROU, season 3 !

9 Décembre 2011 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Archives 2010 - 2011

Francois-Bayrou-Des-paroles-et-des-actes pics 590J’ai regardé, avec grande attention, l’émission consacrée à « l’homme du désert », François BAYROU, dans des « Paroles et des Actes ».

 

J’y ai « découvert » un « homme présidentiable libre » ! J’aime les « hommes libres » ! Car, en effet, la présidentielle ne devrait pas se jouer UNIQUEMENT entre deux camps : L’UMP, le PS et leurs « satellites » plus ou moins artificiels dont l’arrimage a toujours été fonction d’une « récompense » et non d’une « adhésion »… Du moins, en général ! A croire qu’un Chef d’Etat, ne peut être issu et élu que par un parti où les « forts » imposent leurs visions aux « faibles » !

 

Depuis plus de 30 ans, nous assistons toujours à la même ritournelle : « Nous sommes les meilleurs… - ou les moins pires - » Et, sans état d’âme, en tout état de cause, on fait l’état des lieux, et par raison d’état, on élit un chef d’état issu d’un état dans l’état ! C’est ce que l’on appelle l’alternance dans le « bipartisme » ! Je critique l’inaction de l’autre, je prends le contre-pied de ce qu’il a fait, et je m’improvise « Messie » !

 

En 2012, je souhaiterais que l’on nous montre une « autre conception », une autre « vision » de l’élection présidentielle si… Si quoi ?

 

Dans l’alternance, l’alternative se résume à élire soit un « candidat naturel », soit son contre-pied avec comme point commun qu’ils sont tous deux portés sur le devant de la scène par leur propre troupe. On ne nous donne à choisir qu’entre deux « visionnaires » divisés dans leur profonde division. « On n’oubliera les « conneries » de l’un en souhaitant que l’autre ne suive pas cette même voie »… Dans cette immuable routine, on propulse toujours le candidat de l’intérieur (le camp, le sérail…) vers l’extérieur (le peuple). Il y aura toujours dans ce mode de désignation un « vainqueur » et un « vaincu » ! Comme on nous le dit si bien, c’est la « résultante » de la démocratie au suffrage universel ! On se foutra de savoir si c’est une élection par adhésion ou par rejet ! On aura gagné, un point c’est tout ! Et en finalité, nous aurons toujours deux camps qui s’opposeront pendant un quinquennat…Ce sera toujours l’image de « duellistes » et non celle d’un « rassembleur »…

 

Et si l’on « pouvait oublier » cette sacro-sainte notion de bipartisme où « l’appel du pied » est l’art, sans la manière, de vouloir nécessairement faire rentrer « la brebis égarée » dans sa propre  « bergerie » ? Et si l’on « pouvait imaginer » que la brebis - n’ayant plus besoin de sevrage - n’ait nullement « envie » de retrouver une bergerie mais de suivre son chemin en évitant les « loups » ? Alors on devrait pouvoir accepter que cette brebis n’ait ni besoin d’un pâtre (ni bleu, ni rose, ni vert), ni d’un « chien de garde » pour sillonner nos belles provinces de France.

 

S’il est vrai que François BAYROU est un homme libre, affranchi des partis politiques, il me tardera de connaître la teneur de son programme et des « solutions » qu’il nous proposera pour sortir, ensemble, de cette crise.

 

Comme le disait Hélène JOUAN : « Précis pour le diagnostic mais imprécis sur les solutions »…

 

J’ai, peut-être, un point commun avec lui : J’ai le cœur à gauche et je conduis à droite ! Et si tel n’était pas le cas, je serais un « mal foutu » ! Et vous, Madame JOUAN, et vous Messieurs PUJADAS, NAMIAS, GIESBERT, LENGLET ? Je connais votre réponse : « Nous ne sommes pas le candidat » !

 

Pour votre information cliquez sur le lien suivant (extrait du Journal LE POINT)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article