Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Ma réponse au Front de Gauche de Lizy et du Pays d'Ourcq

13 Mai 2013 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon point de vue

jean-luc melenchonPour faciliter l'origine de ce droit de réponse, je vous invite à lire « La lettre ouverte » que m’a adressée le Front de Gauche de Lizy et de Pays de l’Ourcq 77.

Voici ma prose :

Mon cher petit camarade,

J’ai apprécié, à sa juste valeur, tes propos et remarques suite à mon article sur le « Vaisseau fantôme » et t’en remercie.

Je ne suis pas un spécialiste de la polémique et vais-je essayer de faire preuve de discernement pour te répondre point par point à tes propos.

Contrairement à toi, militant engagéce que je respecte -, je n’appartiens à aucune chapelle. Je suis un citoyen affranchi (de tout courant politicien…) et réfléchidu moins je le pense – mais pas, comme tu l’écris un « libre penseur ». J’ai des convictions mais pas de certitude. Je ne t’en veux pas pour cet usage inapproprié car je suis responsable de cet état de fait pour m’être défini comme tel ! C’était au début de mon « activité » de blogueur… invétéré et dilettante !

Quand tu m’écris que « je n’ai pas compris – ou pas voulu comprendre – vos démarches politiques », je dois t’avouer que j’ai lu, lors de la Présidentielle, tous les « catalogues » dont le « programme de Front de Gauche » en particulier. J’ai cette curiosité de lire car la lecture attentive permet la réflexion et d’arrêter (sans la figer !) sa pensée sur quelque chose pour l’examiner en détail. J’ai passé l’âge de gober les « idées toutes faites », les « raccourcis faciles », les « fausses promesses », les « fâcheux ou fameux catalogues ». Je suis un pragmatique mathématicien et non un utopique théoricien ! Je dois ce « déviationnisme » à ma formation et à l’exercice d’un métier exercé dans l’expertise-comptable et financière pendant des années !

Bon, pour en revenir à nos moutons – sans Panurge -, je dois t’avouer que l’avènement d’une nouvelle république, la sixième comme vous l’appelez, je n’y crois pas. Pourquoi ? Le retour à la démocratie ne se fait ni dans, ni par la rue ! Une « assemblée constituante » faite de citoyens révoltés n’aura pour conséquence que de porter au pouvoir des « revanchards » qui n’auront pour but que de nous faire rêver en nous promettant que d’un coup de balai « ils » changeront la face du monde et celle de notre pays. Mes propos sont bruts de décoffrage ! J’allais écrire « dru et cru » ! Je comprends que le citoyen VOUDRAIT participer à la vie de son pays mais quand on lui demande de prendre une décision, il s’abstient ou joue la pirouette ! Un point peut cependant nous rassembler : Ne donnons pas le « pouvoir » à l’élite qui se croit tout permis ! Ne donnons pas un « chèque en blanc » à l’affairiste qui n’aura pour ambition que d’assurer ses prébendes et celles de ses copains ! Il y a certainement parmi nous des personnes de « bonne volonté » qui ne veulent pas être des laquais des « maîtres à penser », des « bénis oui-oui » et qui voudraient apporter leur contribution à l’élaboration d’un vrai consensus républicain. Oui, j’y aspire mais pas en me rasant !

Je ne crois pas à « l’Ecce homo » rédempteur. Oui, et tu me le dis, le DE GAULLE de 58 est parti mais bien des pensées déguisées voudraient qu’il se réincarne : « La France a besoin d’un nouveau 1958 »… Un DE GAULLE, il n’y en a eu qu’UN ! Le « copié-collé » de l’informatique n’est pas transposable en politique. Rien de commun – sans parler de programme…- avec la situation de la France en 2013 !

Tiens, encore quelques différences de penser avec toi :

La première : Le paon fait la roue de la fortune ! Je suis, comme bien trop souvent caricatural, car je voulais parler de Thierry Le PAON, tu l’avais deviné ! « La CGT – ce n’est pas le Front de Gauche mais une filiale, un relai, une courroie de transmission – n’acceptera ni un allongement de la durée de cotisations, ni une baisse des pensions… Si l’on allait vers un salaire minimum à 1.700 €, on n’aurait pas de problème de retraite. » Il est aussi « Généreux » que l’est frère Jacques… Les potions magiques sont chez Astérix car, et qui me contredira, notre pays latin – et non saxon – souffre d’un profond déficit de compétitivité authentique – et pour les déficits, on est devenu champion depuis 30 ans - ! De cette mesure d’aubaine à effets de manche, le coût du travail augmentera et le chômage continuera à progresser ! C’est, je le regrette, mathématique et cartésien ! A titre d’exemple : Le coût salarial horaire moyen est pour l’industrie et les services marchands de 32,36 € en Allemagne et de 35,67 € en France. Pour l’industrie manufacturière, il est de 36,71 € en Allemagne et de 37,27 € en France. Je n’ai pas inventé ces chiffres, ils viennent de Coe-Rexecode et d’Eurostat ! Alors, imagine si l’on suivait Le PAON… Financer cette embellie – passagère – par le recours à l’emprunt ? Une folie des grandeurs… et décadence garantie (Le compteur de la dette publique tourne à raison de 6.000 € à la seconde ! Celui des intérêts à 2.500 € par seconde !) Taxer les « riches »… Il n’y aura plus de riches mais des moins riches et plus de pauvres ! La finance est volatile ! Et puis, et puis… Je pourrais encore mettre de l’eau au moulin mais le risque d’inondation est si grand que je m’y refuse… pour l’instant !

La seconde : Je lis ton blog pratiquement tous les jours. Je te signale, et sans aucune agressivité, que tu ne suis pas la règle de ton « patron » - je suis con, dire que MELENCHON est un patron, c’est une insulte – car lui rejette systématiquement tous les graphes dont ceux de F. LENGLET en particulier !

La troisième (sans être la dernière…) : Je suis blogueur amateur et tous mes « épanchements », toutes mes « effusions », tous mes « coups de gueule » sont le fruit de ma pensée – sans être unique - qui n’est pas élastique. Il y a des jours muets ! L’inspiration m'est subite et non programmée !

Pour conclure : Je pourrais reprendre la parole de MELENCHON en écrivant « je ne suis pasnon plusquelqu’un qu’on fait sauter à la corde » car elle me plait bien. Je ne suis ni « arriviste », ni « carriériste », ni  même membre du « Tiers État ». J’ai toujours cherché à privilégier la discussion  - les palabres inutiles, je les laisse au vestibule – sans pour autant dire « Amen ». J’ai le parler franc avec un manquement fondamental de diplomatie ! J’ai toujours eu horreur des menteurs, des fourbes qui vous passent la main dans le dos et qui vous plantent dès que vous vous retournez ! Je ne suis pas un « béni oui-oui » mais un frondeur ! Tout ceci tu l’as compris !

Je n’ai jamais d’idées préconçues. Je ne suis pas le garde-champêtre qui tambourine avant de parler. Je suis « Moi » sans « Ego » à mesurer ou démesurer !

Oui, je peux échanger sans chercher le retournement. Je n’ai pas la parole unique !

Comme tu me le dis, « ma porte est toujours ouverte » pour boire… Un café ou une limonade car tout abus est dangereux… C'est un principe de réciprocité naturel !

Je me suis permis de mettre ta dédicace sur mon blog. Je t’autorise à faire de-même si tu le souhaites. J’apprécie la transparence et la franchise.

Bien à toi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article