Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Lettre du Père Noël aux technocrates de Bercy.

père noelMessieurs,

 

Je me permettrai de vous signaler que vos nouvelles mesures fiscales – il y en a tous les jours – auront pour effet de m’inscrire d’ici peu à pôle emploi. Mon statut d’auto entremetteur entre l’enfant et l’adulte est profondément menacé en cette fin damnée 2012 ! Je reçois – depuis l’augmentation du timbre poste et des tarifs internet – cent fois moins de courrier que sous l’ère du prédécesseur de François II. La crise de 2008 avait déjà bien altéré mon activité saisonnière. Et vlan, vous en remettez une couche !  Vous ne pouvez pas savoir combien de gens m’adressent un S.M.S – c’est ce qui est le moins cher car tous les opérateurs vous en offrent à ne plus que savoir en faire - pour me dire qu’ils ne pourront pas faire appel à mes services vu qu’ils sont fauchés ! Oui, ils sont fauchés, pire que les blés ! Ah bon, vous ne le saviez pas !

 

Croyez-vous que les « super héros du CAC 40 » me font travailler ? Bien sûr que non ! Ils ont d’autres horizons à s’offrir…  dans les paradis fiscaux ! Même qu’ils font garder leur coffre par les caïmans dans leurs iles ! Si vous voulez vous faire amputer d’un bras, allez-y ! Non, vous êtes des gens sensés car perdre un bras – droit ou gauche – et votre carrière est terminée ! Plus de main pour tenir le stylo, un drame ! Une tête sans bras… C’est un tronc !

 

Alors je vais vous faire une confidence vue de ma planète rêve.

 

Vous taxez les « riches », et les « moins pauvres » dans des proportions qui frisent le ridicule ! Le ridicule ne tue pas… heureusement ! Vous qui avez la tête souvent ovale, le crane d’œuf - c’est l’archétype du produit de l’ENA avec costard croisé, cravate qui pend aussi bien à gauche qu’à droite, petite lunette à écaille – pourquoi n’avez-vous jamais imaginé que l’impôt puisse être autre chose que confiscatoire ? Ah bon ! Comment faites-vous, monsieur le Père Noël ?

 

Vous parliez – j’en suis fort aise – de « révolution fiscale » mais ce n’était qu’une idée lancée dans l’intersidéral et qui mettra des années lumières avant de revenir sur terre ! Je prends souvent de la hauteur mais je sais atterrir. C’est très simple – vous me direz que dans votre charabia, le mot simple rime avec simpliste ou simplet, comme le nain de jardin - : Je dirai à tous ces contribuables qui trouvent l’addition salée – et l’excès de sel nuit gravement à la santé – qu’ils peuvent devenir des « éco-contribuables respectables » en acceptant la douloureuse mais, et c’est la nouveauté, qu’ils pourront bénéficier – non, ce n’est pas un nouveau nom donné au bouclier d’un ostrogoth qui s’est enfui chez les belges - d’un intérêt à taux fixe – et non assujetti à l’impôt s’il vous plaît – s’il achète, en contrepartie de leurs impôts réels, une somme équivalente en O.A.T à 10 ans (Obligations assimilables du Trésor). Le gros contribuable ne perdra pas de poids puisqu’il aura converti son impôtversé au tonneau des Danaïdesen une créance sur l’État qu’il récupérera à la date d’échéance à moins que l’État soit en déchéance ! Un risque ? Minime mais… Pour l’État, ce serait un moyen de minimiser son recours à l’emprunt et de voir le service de sa dette pléthorique (50 milliards € en 2012) diminuer.  

 

« Oh Père Noël, tu fumes la moquette ou tu te moques de nous ! »

 

Écoutez mes braves, un, je ne fume pas le hakik car, pour l’instant, ce n’est plus au menu du grand patron - pour un grand pardon - et je veux bien pointer à pôle Emploi mais pas à la Santé ! Deux, je ne me moque pas de vous car vous avez – plus que moi – la science infusée de l’ENA ! Moi, je suis un personnage de légende, et comme dans toutes les légendes, quand on les accompagne d’un texte, l’interprétation est libre de droit ! J’en profite, n’est-ce-pas !

 

Bon, je vous fous la paix. Je retourne dans mon grand  nord en attendant le grand jour où une illumination – pas celle de vos sapins – frappera votre rétine !

 

Par pitié, ne tuez pas mon petit service aux personnes qui croient encore au Père Noël.

 

Je vous souhaite, Messieurs, un futur « bon Noël ».

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article