Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JM DELATTE

Aujourd’hui, deux personnalités s’affrontent pour un statut de Conseiller Général. Le match est engagé.  Non, il ne s’agit pas d’une partie de football avec deux équipes, et deux  arbitres de touche. Mais à moins de 38 jours de l’épreuve du premier tour, les deux candidates à cette élection demeurent « invisibles » et « muettes ». Il est vrai que de vouloir se lancer dans l’arène politique locale, les tablettes énergisantes ne suffisent plus. Il faut avoir l’envie de proposer et de défendre ce que l’on croit bien.  En conséquence, il vous faut un « programme » plus local que national. N’oubliez-pas, Mesdames, que nous sommes en terre de Brie, en milieu profondément rural… Oui, rural et non citadin, je le répète. Les mentalités sont différentes de celles de la ville. ·          

 

 Il semblerait que l’utilisation du mot « arbitre de touche » vous choque. Alors, je serai clair dans mes propos. Je l’ai utilisé, sciemment, tant pour madame Nathalie AUGUSTIN  que pour madame Béatrice NICOLAI. Dans tout match de foot,  il y a toujours eu, à un moment donné, un des arbitres de touche qui « favorisaient » plus une équipe que l’autre… J’ai pratiqué ce sport – en amateur - pendant de nombreuses années ! Peut-être pour « un intérêt » par « manque de vision » au moment de l’action.          

 

 Dans vos cas respectifs, vous êtes, à mes yeux – ces propos n’engagent que moi – ce type d’arbitre mais avec des objectifs complètement opposés :      

 

Madame Béatrice NICOLAI semblerait – je mesure - incarner le rôle de l’arbitre qui aurait des « intérêts » à voir perdre le candidat de l’UMP, Jean Christophe PIEQUET car il est tout simplement le représentant du sarkozysme. Une triangulaire, dans ce canton, comporte des risques certains pour un candidat dont l’image sera réduite, par votre discours, à celle du pouvoir national… « Il faut battre Sarkozy, sa politique… »  Car sur le terrain des idées propres à ce canton, je ne pense pas que vous puissiez nous jouer la ritournelle de Marine LEPEN ! Vous n’êtes pas là pour nous proposer d’autres choix en matière de DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, de SANTE… mais pour capitaliser les voix du mécontentement, de la grogne… et surtout mesurer l’impact de Madame LEPEN dans ce canton depuis 2004. ·          

 

Puis-je me permettre de vous rappeller « vos » scores aux élections cantonales du canton        

  • ·         En 1992, vous fîtes 19,48 % (HERTELLER) avec un taux d’abstention de 32 %
  • ·         En 1998, vous fîtes 21,75 % (RUEDA) avec un taux d’abstention de 46 %
  • ·         En 2004, vous fîtes 16,79 % (LE GUEN)  avec un taux d’abstention de 33 %
  • ·         En 2011 : La grande inconnue (je ne parle que du score naturellement)

·          

Alors, arbitre ou trouble-fête ?

  • ·          

 Madame Nathalie AUGUSTIN semblerait – encore une fois, je mesure – incarner le rôle de l’arbitre « approchant par favoritisme idéologique » qui, tout en essayant de se démarquer permettrait à Francis ELU, au deuxième tour, de capitaliser les voix vertes (comme les trèfles à 4 feuilles…) et de conserver son siège selon le slogan « Gardons la Seine et Marne à gauche ».  Le sujet de l’écologie ne m’indiffère pas. Je crois que « votre » vouloir sortir du « tout nucléaire » m’est absurde car sans cette énergie (J’ai participé, il y a bien des années à des missions d’audit dans les sites de MARCOULE et LA HAGUE… Je n’ai pas été irradié…) quel serait le prix du kilowatt heure ?

 L’éolien, la ferme solaire auraient pu, peut-être,  contribuer à un nouveau type de production d’énergie mais le projet d’extraction du gaz de schiste (Un certain Monsieur BORLOO, champion des énergies renouvelables, n’a-t-il pas, en mars 2010, signé trois arrêtés autorisant leur recherche) met au placard moulin à vent et miroir aux alouettes !

Sur ce point de l’extraction du gaz de schiste, je rejoins José BOVE ou GREEN PEACE ! Je suis CONTRE.      

 

Mais, entre nous, Madame AUGUSTIN, vous imaginez l’image de notre canton avec moulins à vent et miroirs aux alouettes ? Il faut développer le tourisme mais l’image du miroir ne fera pas de ce moulin celui de DAUDET ! Adieu touristes !·          

 

Alors, qu’allez-vous nous proposer, nous les « ploucs » du canton ?

·          

Mais au fait, le match ne commencera que le 20 mars… Alors, je laisse ce brouillon au vestiaire.         

Rien n’est gagné avant de jouer. L’important ? Participer.

         

·          

·          

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article