Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Les Effaneaux… un article oublié !

11 Janvier 2014 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #LIZY et son canton

effaneaux sept -03 bEn reclassant mes « dossiers » - qu’aux dires de certains je méconnaitrais – j’ai retrouvé un article paru dans « Le PARISIEN » édition d’Avon ! (pourquoi Avon alors que nous sommes au nord est de la Seine et Marne ?) du 8 novembre 2013 qui aurait du me faire bondir… A croire que je survole la presse locale !

Je vous le communique pour « information » sans désinformation si ce n’est que quelques remarques en BLEU !

« Neuf cents emplois sont en jeu mais alors que rien n’est encore sorti de terre, Comment peut-on être aussi péremptoire et annoncer un tel chiffreRêve électoral ou réalité incertaine ?

 

Le président (UMP) du syndicat Pierre Rigault comme le président (UMP) du Pays de l’Ourcq Michel Fouchault ne se satisfont pas de ces 50 ha. L’équivalent de 2 pastilles ! Quant aux appartenances citées, je n’ai rien écrit en ce sens !

 

Ils veulent ajouter des services (restaurants, crèches…) à leur projet et assurent pour cela avoir besoin de 75 ha bien avant 2030, date à laquelle un nouveau SDRIF verra le jour. « C’est une décision politique. Les écologistes bloquent le système, répète Michel Fouchault. Nous avons été dans l’hémicycle de la région lors du vote. Tout était déjà décidé! » N’est-ce point la même chose à la C.C.P.O ? Voyez l’effet de ce genre d’attitude !

Les élus en colère contre la région qui a réduit le projet
de 75 ha à 50 ha !

« Ils sont dans la décroissance, nous dans la croissance. On ne peut pas s’entendre », estime Pierre Rigault qui assurait-il y a quelques semaines avoir dû refuser des offres de grosses entreprises.  
Mais où se situe donc la transparence quand on dissimule ces informations à celles et ceux qui suivent ce vieux projet ? 

 

« Nous n’opposons pas l’emploi à l’environnement. Nous concilions les deux, dans le compromis », répond, Alain Amédro, le vice-président (EELV) chargé de l’urbanisme à la région. Celui-ci avait promis de rencontrer le syndicat mixte avant le vote. Aucune rencontre n’a eu lieu. « Leur demande était tardive, ce n’était pas possible avec mon emploi du temps. Mais j’ai envoyé un courrier », assure l’élu écologiste.

 

Les partisans de la zone des Effaneaux accusent aussi la conseillère régionale et conseillère générale du canton de La Ferte-sous-Jouarre Marie Richard (PS) de ne pas avoir défendu le dossier.  La bataille des pastilles ! « Le conseil économique et social comme la chambre d’agriculture recommande d’économiser les terres agricoles. Mais, diable, pourquoi avoir donc racheté les terres de la ferme des écoliers ?

 

J’ai défendu deux pastilles alors que le projet se trouve à côté d’une zone Natura 2000 et que la priorité c’est la naissance d’un parc naturel régional (PNR), s’emporte Marie Richard. Et le PNR n’exclut pas l’emploi. On aura davantage d’emplois en se battant pour installer des jeunes agriculteurs que des entrepôts de logistique.

Alors, les bras m’en tombent ! Le secteur agricole – que je respecte – n’est nullement créateur d’emplois ! Combien d’hectares sont exploités en Seine et Marne NORD-EST  sans ouvriers agricoles ?

 

Et que l’on nous transmette les offres des entreprises que l’on empêcherait de venir !  La répartie, je la salue ! Mais au District Marne Ourcq, il n’y a pas de communication… sauf entre certains membres dans un cabinet fermé !

 

Déjà que les 57 ha soient réalisés. Ensuite on verra.  Du MITTERRAND tout vu ! Car, dans une lettre, le conseil régional confirme au syndicat mixte que deux pastilles équivalent à « environ » 50 ha. « Il n’y a pas de problème pour en faire 57 », assure Marie Richard. Ce que confirme lui-même Alain Amédro.

Les permis de construction devraient être accordés à Batilogistic au début de l’an prochain. Donc en 2014 ! Je prends acte !

 

Les fouilles archéologiques devraient ensuite se dérouler en 2014. Pourvu que l’on n’y découvre pas des fossiles de crapaud sonneur à ventre jaune ou pourquoi pas un fossile de mammouth…sinon… 2030 !


Source « Le Parisien 08/11/2013 »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article