Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JM DELATTE

jm ayrault dpdaLes cigales ayant chanté trente ans durant,

Les fourmis se trouvent fort dépourvues

Quand la crise s’est maintenue...

 

Eh bien, PAYEZ maintenant !

 

J’étais, certainement, le n° 2.999.999 à regarder DPDA l’autre soir à la télé ! J’avais complètement zappé le face aux Françaises et Français du Premier Ministre. Rien appris de ce que je redoutais : Payer maintenant ! Payer les vagabondages de 30 années d’incurie, d’impéritie budgétaire, de nos gouvernants furent-ils de droite comme de gauche, nous y voici contraints car, seul fait indéniable, nous ne pouvons (et surtout, nous ne pourrons) plus « péter plus haut que notre...  la suite vous la devinez ! » C’est la réalité et ne pas le reconnaître serait un déni ! D’ailleurs, il eût été bon que le Président nous en parlâmes bien avant car il ne fallait pas sortir d’une grande école pour comprendre que la fin de la dérive avait sonnée ! 50 milliards ? C’est le poids de l’intérêt de la dette ! C’est plus que le montant de la collecte de l’impôt sur le revenu !

L’équation n’est pas simple à résoudre : Comment faire cohabiter « rigueur » (parlons vrai) et « croissance » ? Je laisse ce débat aux « théoriciens  technocrates de l’économie  » toute tendance confondue. On retrouvera le « néolibéralisme » et le « keynésianisme » qui continueront à s’affronter, à s’opposer sans pour autant nous apporter une once de solution ! Les deux ont été essayés ! Le constat ? Une fuite en avant ! La rigueur ne doit pas se confondre avec l’austérité. Une austérité plus forte et, comme dans tous les pays du Sud, patatras, on tombe en récession !  La croissance est en berne et l’hypothèse du second capitaine embarqué sur le radeau de la Méduse 2013 de maintenir un cap de 0.8 % me semble (oh combien souhaiterai-je me tromper !) assez optimiste ! Un 0.1 % de croissance en moins... C’est 1 milliard € de plus à casquer ! Pour résumer cette situation inédite : Pas de croissance c’est : pas de « pouvoir d’achat », des ménages qui consomment moins et une augmentation forcée du chômage ! Trop d’austérité, c’est : la récession et le chômage ! Où se situe le dosage qui ne doit ni être une potion amère (Dans le village gaulois 2012, il n’y a plus « Panoramix » pour celle qui est magique...), ni être un cataplasme sur une jambe de bois (Sans une intervention urgente, nous perdrons l’autre... Cul-de-jatte, non merci !)

Qui va payer ? Tout le monde, en commençant par les plus riches pour aller vers les moins pauvres ! Que l’on ne soit pas d’accord avec la méthode déployée, je le conçois car, en France, c’est bien connu : « Je veux bien participer mais allez donc voir mon voisin, pas moi ! » Mais quant à dire que les « classes moyennes » seront épargnées, je pense que c’est un déni !

Pour aller vers quoi ? Pour quel avenir ? Le Président a dit : « Deux ans de thalassothérapie  » et puis séjour dans la baie des Anges ! Vous y croyez ? Je vous laisse à vos illusions ou vos désillusions ! Je voudrais y croire mais le cap 2013, déjà difficile à passer, permettra-t-il d’atteindre le point culminant de 2014 ? Pas défaitiste mais réaliste !

Je souhaite simplement à Monsieur le Premier Ministre « Bon vent » (Thalassa...)

Pour bien comprendre, et ce sans « faux-semblants », sans « préjugés idéologiques », je vous livre ce petit graphique de la courbe (ascensionnelle et fulgurante) de la dette publique française sous tous les présidents. (Cliquez ici pour l’image) Je ne commenterai pas, d’autres s’en chargeront à ma place !

Oui, Messieurs les Diafoirus, fûtes-vous de droite et de gauche, il serait plus que temps d’arrêter vos guéguerres stériles ! Vous fûtes « aux affaires » et nous constatons, pauvres couillons, qu’après la dinde farcie, il ne nous reste que les os ! Vos thérapies n’ont eu pour effet que de nous endormir !

Alors, comme nous, réveillez-vous dans un grand sursaut national, vous les « donneurs de leçon », vous les « intelligents », car, aujourd’hui, il ne s’agit ni « d’hollandisme », ni de « sarkozysme », mais de l’avenir de notre, de votre pays qu’est la France !

La France, ce n’est ni la « gauche », ni la « droite », c’est tout un Peuple !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article