Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jm delatte

12-08-06-hollande-trierweller-bayrouJe croyais avoir confondu avec Jean ROCHEFORT car si l’on reprend la « filmographie » de l’homonyme célèbre (je ne connais pas leur lien de parenté si parenté il y a) bien des scénarii pourraient s’appliquer à l’homme qui, aujourd’hui dans une interview à « La CROIX », prône l’élargissement de la majorité de François HOLLANDE.

 

Après avoir brûlé ses « Cartouche » (1962), il tirait déjà le « Diable par la queue » (1969). Quand  « La fête commence » (1976), il s’aperçoit qu’un « éléphant ça trompe énormément » (1976) alors pour le « Tandem » (1987), il se trouve « Ridicule » (1996) et se retrouve au « Placard » (2001) !

 

Non, ce n’est qu’une élucubration de ma part ! Mais il y a quand même un point commun entre Jean ROCHEFORT et François BAYROU : la passion des chevaux ! Mais le cheval de Troie, ce n’était pas François !

 

Pour en revenir à Robert ROCHEFORT, celui qui écrivait en 2002, « La France déboussolée », je n’ose supposer qu’il ne s’agisse que d’une prise de position personnelle ! En 2012, dix ans après, il n’y a pas que la France qui est déboussolée, mon cher Monsieur. François était lui aussi déboussolé ! Il a cru, qu’en faisant allégeance au roi, il pouvait avoir un rôle à jouer ! Il s’est planté et, contrairement, à ce qu’il pouvait penser, il n’y avait pas de session de rattrapage ! D’ailleurs, au second tour, « ses » électeurs du premier n’ont pas répondu à son appel !

 

Dans ma petite tête, je pensais que le « MODEM » pouvait devenir le parti de grand rassemblement populaire. J’ai lu, relu, maintes fois le programme de François et je m’y étais retrouvé sur bien des points. Disqualifié de la compétition à deux marches, il n’a pas su dire « ni, ni » ! Et pourtant, c’était si simple ! Il fallait y penser !

Au train où vont les choses, la traversée du désert sera longue et ce n’est pas en criant « au secours » dans les sables mouvants de la politique politicienne que l’on peut se sauver. Le Président n’a pas encore besoin d’une bouée.

 

Monsieur ROCHEFORT, n’envenimez pas la « chose » en ramant à contre-courant ! Si vous souhaitez nous offrir une « alternative » pour 2017, prenez le temps de la méditation et non l’ère du temps !  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article