Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Le bon docteur HUCHON !

13 Juillet 2012 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon coup de gueule

huchonLe diagnostic est facile... L’acte est difficile !

 

Je suis stupéfait de la réaction de Monsieur HUCHON, Président du Conseil Régional IDF !

 

Je cite « Nous aurions pu utiliser ces derniers mois pour identifier des solutions alternatives à la fermeture, explorer des scénarios à même de garantir la pérennité de l’activité industrielle sur le site d’AULNAY » !

 

Identifier des solutions alternatives ? Mais lesquelles ?

 

Explorer des scénarios à même de garantir la pérennité de l’activité industrielle ? Mais quelles pistes, Monsieur le Docteur HUCHON ?

 

Le bon docteur HUCHON se penche, aujourd’hui, sur le malade P.S.A atteint gravement par le mal de la compétitivité ! Il n’a rien découvert de plus ! Il ose ce genre de « fanfaronnade » à qui veut bien l’entendre. Vous avez « gagné » les élections alors ne remettez pas la patate chaude au four ! Vous risqueriez de la faire brûler ! Pourquoi donc vouloir en rajouter alors même que vous n’aviez ni idées, ni moyens pour apporter à une entreprise privée un remède de cheval. Ne nous la jouez pas en « offusqué » de la dernière heure ! Vous, comme bien d’autres d’ailleurs, saviez que l’entreprise souffrait de graves difficultés. Bizarrement, silence radio sur toutes les ondes ! J’oubliais, nous étions en période électorale ! La seule saison où l’on joue le pipeau ! Non, Monsieur HUCHON, ce n’était pas une maladie infantile ! C’était le cancer qui ronge nos industries depuis bien trop d’années ! Laissez donc à votre Ministre du redressement productif le soin d’établir l’ordonnance ! Au moins par politesse !

 

Dans son hôtel particulier à 20 millions €, il convie la famille PEUGEOT, à une séance gratuite de thérapie de groupe... Lui, le « régent » qui règne sur 10.000 agents, sur 208 élus, et qui « manie » un budget de prés de 5 milliards € !

 

Non, Monsieur HUCHON, même avec le respect que je dois à votre statut, vous ne pouviez pas mettre de l’huile sur le feu ! Dans les « rouages », certainement !

 

Monsieur le Président du STIF, prenez donc votre « pass NAVIGO » et retournez dans votre chaumière dorée et à vos chimères !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article