Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jm delatte

mox.jpg

 

 

Cocorico, un « accord » semble, enfin, être trouvé entre Babar et les grenouilles sur le devenir de notre nucléaire.

 

Comme d’habitude, chacun y est allé de ses petits mots, de ses petites phrases ! Il était temps, cela tournait au vinaigre… Un véritable vaudeville : « Ils ont gommé un paragraphe »… Alors, on s’engueule, puis on s’explique autour de la table ronde ! Mais non, « nous n’avons rien gommé, seulement le texte prêtait à confusion »… « Nous l’avons remis en forme » ! Maintenant, circulez, il n’y a plus rien à ajouter ! Nous avons, Nous, des atomes crochus ! Ils étaient si crochus qu’ils se sont égratignés !

 

Le « désaccord de l’accord » portait sur la filière MOX, le combustible qui fut un choix stratégique vieux de 30 ans ! Le MOX, ce n’est, pour faire simple, que de Plutonium (7 %) et de l’Uranium appauvri (93 %). La fabrication de ce combustible nucléaire se fait à MARCOULE (Gard) dans l’usine MELOX. Il a été produit en 2011, 140 tonnes de MOX. Nos centrales utilisent entre 30 à 50 % de MOX comme combustible nucléaire. Je signale, cependant, que sa radio toxicité est de 5 à 7 fois plus grande que l’uranium

 

 En conclusion, Nous (verts et roses), avons conclu le pacte suivant : « Vers l’horizon 2025, la production nucléaire passera de 75 % à 50 % ». Et concomitamment, la filière MOX suivra la même tendance ! « L’honneur » est sauf !

 

2025, c’est dans 14 ans ! Alors, Mesdames et Messieurs, planchez vite et bien sur un plan de remplacement en énergies renouvelables. Et surtout, n’oubliez pas d’avoir à l’esprit qu’un démantèlement prend du temps. Prenez l’exemple de BRENNILIS (centrale à eau lourde… 1ère génération) : 1985, date d’intervention pour la première phase du démantèlement…  2011, début de la troisième phase de démantèlement ! 26 ans et ce n’est pas fini ! Quant aux coûts ? Aucun chiffrage précis !

 

Combien d’éoliennes, combien de « fermes photovoltaïques » faudra-t-il pour compenser l’arrêt d’une seule centrale nucléaire ? Alors à vos calculettes !

 

La France « défigurée » sera la nouvelle voie de l’écologie partisane et politicienne !

 

Tu sais Nicolas (je parle de Monsieur HULOT), tu n’as rien à regretter !

 

Et en matière de voix, on s’y connaît chez les Verts…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article