Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Jean DIDIER nous a quittés

jean didier.1J’ai appris, ce jour, le décès de celui qui fût le « pharaon » de l’imprimerie française, Monsieur Jean DIDIER. Il nous a quittés le 29 décembre 2012 à l’âge de 88 ans.

Audacieux, il s’était établi à LIZY-SUR-OURCQ, route d’Echampeu en 1969 (sauf erreur de ma part). Il fût la locomotive de l’emploi dans ce canton à vocation agricole. Le « ferro-nickel » n’était plus la locomotive du secteur ! Il fût le second à s’installer dans la zone des carreaux après les établissements MADEIRA. C’était le rêve – bien souvent exaucé – des Lizéens et des gens des environs de rejoindre l’entreprise de Jean DIDIER.

 

Installé dans ces nouveaux locaux, route de Mary, il devint le premier groupe dans l’imprimerie de labeur. La « pyramide » a marqué son apogée.

 

Cet homme simple, affable, grand technicien, s’est fait rattrapé par la crise et la concurrence. Le groupe Jean DIDIER est parti à la dérive et a été, au fur et à mesure du temps, démantelé. Les repreneurs successifs n’étaient que des « financiers » et non des « techniciens ».

 

Je rends un hommage particulièrement appuyé à celui qui fût l’homme de l’emploi et de la reconnaissance des gens au travail.

 

Ces obsèques ont eu lieu le 4 janvier 2013 dans son village natal de Pommier-de-Beaurepaire (Isère).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article