Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Gai, gaie, marions les !

Publié le 23 Novembre 2012 par JM DELATTE in Mon coup de gueule

parentalitéLe Président est normand ! A croire qu’il a retenu tous les slogans du Président, le camembert « ni dur, ni coulant », pour illustrer ses thématiques de campagne. Votre mémoire vous fait défaut ? Tenez, je vais vous en rappeler quelques uns :


1986 : Président, suivez le guide – 1989 : Président, le bon goût français – 2001 : Président, un pouvoir insensé ! N’attachez aucune importance aux dates ! Ne retenez que le message subliminal ! Pour ma part, je ne retiendrai que le pouvoir insensé du Président !


Regardons l’engagement 31 : « Moi, Président de la République, j’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels » ! 6 mois plus tard, le temps d’une gestation avant terme, son gouvernement accouche d’un projet (le 7 novembre) sur le mariage et l’adoption – le fruit est encore sous couveuse artificielle en attendant le vote au parlement – qui donnerait un statut identique pour les couples homosexuels et hétérosexuels. Bon, je ne reviendrai pas sur le mot mariage ! Que des personnes de même sexe, par l’union civile, obtiennent les mêmes droits juridiques et sociaux, je ne peux que donner mon consentement consensuel ! Par contre, changer de fond en comble, la notion de parentalité en matière juridique devient un véritable casse tête ! Le statut de l’enfant, qu’en faites-vous ?


Vous vous souvenez de cette poésie de V. HUGO apprise à l’école ?


« Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris.
Son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
Innocent et joyeux. »


Respectons l’innocence de l’enfant car lui n’a rien demandé ! Il est le fruit naturel – désiré ou pas - de la femme et de l’homme ! Va-t-on modifier les lois naturelles de la génétique ? Alors, tout est à réécrire dans les manuels de sciences naturelles ! Un enfant, c’est un père et une mère ! Les garçons naissent dans les choux, les filles dans une rose ! Que c’était stupide ! Alors que lui dira-t-on à ce gosse, pièce rapportée (sauf en cas PMA acceptée et votée) : « Tu es le fruit d’une loi imbécile qui n’a cherché qu’à satisfaire son électorat ! Tu n’as pas à te poser cette question, les autres ont décidé pour toi ! »


Je veux bien accepter l’évolution des mœurs ! Je suis un soixante huitard ! Homo, hétéro ? Chacun prendra son plaisir où il le veut ! Mais privé l’enfant d’un état-civil, je m’y refuse. Je suis loin de faire le pas car ayant vieilli, je saute (sens propre, naturellement) difficilement le fossé !


Le Président n’est pas atteint de dyslexie, je vous le dis et surtout quand çà l’arrange ! S’il était frappé par cette « maladie » d’inversion des chiffres (ou de lettres), il aurait parlé en premier de sa proposition 13 ! L’inverse de 31 ? C’est 13 !


Et que dit la 13 ? « Moi, Président de la République, j’engagerai de grands débats… » Lesquels ? Où sont-ils ? La parentalité n’est-elle pas un véritable sujet de débat ? Vos ministres concernées ne dialoguent qu’avec des associations acquises à la cause ! Oui, Monsieur le Président, c’est un « cas de conscience morale » que vous posez à la nation ! N’aviez-vous pas employé cette expression récemment ? Un pas en avant, un pas en arrière, retour à la case départ ! C’est un peu du Mitterrand : « On verra » !


Quand on gouverne, quand on dirige, on tape sur la table ! On n’est pas obligé de traîner les godasses derrière ses troupes !


C’est oui, c’est non, mais pas une réponse normale pour un normand en disant « P’t’être bin qu’oui, p’t’être bin qu’non » !


François HOLLANDE est bien normand, il naquit à ROUEN ! Il est Président !

Commenter cet article