Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Cramer contre cramer...

24 Novembre 2012 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #En aparté... Sans appartenance !

casque bleuOh, mec, tu parles de quoi ? Du théorème de CRAMER – système d’équations linéaires avec autant d’équations que d’inconnues – ou bien des deux belligérants qui se livrent- en live oblige - une guerre sans merci qui les réduira en poussière ?


Devant cette déchirure, une once de mon passé resurgit : La question qui taraude ma conscience d’un ex – heureusement, ce trouble passager ne me redonnera pas la foi, j’en suis certain – : « Qu’aurai-je fait, moi, militant inconditionnel, si un tel cas de figure, un tel spectacle tragique, c’était offert en cinémascope grand écran à mes yeux ? »


Derrière un chef, dans le cas d’hier, c’était en 1981, la solution fût simple car il y avait « trahison ». J’ai balancé mes godillots, j’ai désobéi et j’ai rangé aux accessoires de l’inutile ma panoplie de parfait troufion ! Il n’y avait qu’un CHEF même si celui-ci avait été autoproclamé !


 Aujourd’hui, deux chefs demeurent en coulisse ! Un qui s’était autoproclamé avant l’heure pour faire de la « com », l’autre qui est monté sur ses ergots en contestant le « putschiste » ! C’est le paradoxe d’un type d’élection « démocratique »  qui oppose, démocratie participative et démocratie militante ! En voici l’image dégradée et dégradante !


Oh, mec, tu aurais fait quoi ? Tu arrêtes de nous enfumer avec tes analyses « bidon » ! Tu réponds à la question, un point c’est tout ! On ne te demande pas de nous expliquer la fracture de FILLON, tu n’es pas médecin, ni celle de COPE, tu n’as pas fait l’école buissonnière ! Bon, alors !


Le loyal casque bleu, JUPPE, papa d’ Un Môme Pacificateur de 10 ans (il naquit en 2002) propose sa médiation aux deux tenants d’un titre sans couronne pour déminer le champ de bataille rangée et désigner, après analyses des votes, des tricheries, des magouilles, un petit chef. Oui, les gars, un petit chef car les jeux de Meaux ou ceux du Chouan n’ont fait qu’envenimer la chose durant toute cette course à l’échalote ! L’un comme l’autre ne se plieront (et je le comprends) nullement au verdict du sage. Vous imaginez la suite… Allez, faîtes donc un effort ! Réconfort non garanti ! Une hydre à deux têtes… Pas pensable !


Oui, je suis au regret de le dire : Ils sont cramés ! Ils se sont brûlé les ailes ! ICARE et compagnie sont de retour ! A qui la faute ?


Donc, si j’avais eu à vivre ce cauchemar en cuisine, je laissais - séance tenante - aux chefs, petits chefs, marmitons, le plaisir de monter la sauce Mornay (prononcez mort-né) et de laver, désinfecter la cuisine. Ne croyez surtout pas que je reprendrais mon tablier pour monter une sauce hollandaise, une Mayonnaise UDI, une sauce pigmentée forte…


Hé mec, j’ai été clair !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article