Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Comméroration du 40ème anniversaire de ma mort !

13 Novembre 2010 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon point de vue

Gaullisme et sarkozysme, circulez, il n’y a plus rien à voir !

de gaulle

En cette commémoration du quarantième anniversaire de ma disparition, je voulais te dire que ton discours « inspiré » de mes écrits m’a laissé de marbre. Je te vois contrit, glacé, non par le froid qui règne en cette saison, mais par la « soufflante » que je te passe et que tu écoutes  sans sourcilier.  Toi et moi n’avons rien de commun. Depuis mon appel du 18 juin ma grande passion a toujours été la FRANCE, celle que j’ai su rétablir dans sa grandeur en y associant les forces vives de la Nation. Des réformes profondes de la société française, j’en ai accompli : L’avènement de la 5ème République, la « Décolonisation », la poursuite de la construction européenne, la sortie de l’OTAN… et bien d’autres encore jusqu’à ce Référendum du 27 avril 1969 qui m’a « offert » - j’avais pourtant mis tout mon poids dans la balance - mon billet de retour à la « Boisserie », mon havre de Paix, de méditation. Oui, j’ai menti et trahi ma pensée en prononçant le fameux « Je vous ai compris » mais à la grande différence avec toi, je ne me suis pas fait élire en osant avouer aux Françaises et Français que « Je ne vous mentirai pas… Je ne vous trahirai pas » !

TOI, l’hyper président, tu as fait passer, depuis ton élection en 2007, ton image personnelle avant celle de la France, en jouant des prérogatives d’un monarque absolu. Tu joues tous les rôles même celui de Premier Ministre que tu as su mettre au placard en le traitant de collaborateur. Tu as mis des « veaux et godillots » aux postes ministériels que tu voulais. Tu les voulais à ta botte, à  ton image. Mission accomplie… Ce n’est plus un gouvernement mais la Cour du Roi. Tu fais la pluie et le beau temps ! Sache que l’on n’entre pas dans l’Histoire par tous les moyens. La route est longue… Il faut beaucoup donner de soi…J’en ai fait l’expérience.

J’ai eu à prendre des mesures d’exception en avril 1961 quand un « quarteron de Généraux fêlons » a défié les lois propres de l’Autorité de l’Etat. De ton côté, tu auras, peut-être, cette expérience à vivre avec un « quarteron de mousquetaires » qui n’aura pour ambition que de prendre ton siège quand tu tourneras le dos !

Tiens, pendant que j’y pense, qu’aurais-tu fait si TON texte sur la réforme des retraites n’avait pas été adopté ? Aurais-tu osé dire ; « C’est MOI ou la CHIENLIT »… J’en doute plus que tout car le POUVOIR t’aveugle !

Vraiment, nous n’avons rien de commun. Alors, l’année prochaine, épargne-toi l’obligation plus protocolaire qu’autre chose de venir me mettre en colère. COLOMBEY les DEUX EGLISES, c’est mon village. C’est ma FRANCE profonde. La Boisserie, c’est mon havre de paix, mon lieu de repos et de méditation.

En vérité, le « sarkozysme » et le « gaullisme » n’ont rien de commun !

 

Un grand merci à PPDA que l'on devrait ressortir plus souvent des placards pour sa brillante émission sur DE GAULLE - la dernière bataille.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article