Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Christine BOUTIN s'invite à la Fête de la Musique !

22 Juin 2011 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Archives 2010 - 2011

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs…

Votez pour moi tous en cœur !

Le « Boogie Woogie » revu et corrigé par Sœur Christine !

 

C’est dans le cadre de la 30ème édition de la « Fête de la Musique » que Madame BOUTIN nous annonce sa participation à l’élection présidentielle 2012 !

 

Une de plus, c’est l’overdose pour le candidat président ! Il n’a pas fini de piquer une grosse colère contre tous ces « inféodés », ces « ingrats », qui lui « bouffaient », du temps où ils étaient  « valets », dans la main : Jean Louis, Hervé, et maintenant Christine ! Ils osent défier le sortant !!

 

Il y aura pléthore de candidates et candidats en 2012. Rien que dans le courant de « droite », en y incluant, à tort ou à raison le Centre, on peut retenir, à la date de ce jour, les noms suivants :

 

F. BAYROU, J.L BOORLO, C. BOUTIN, N. DUPONT-AIGNANT, H. MORIN, D. De VILLEPIN (dans l’ordre alphabétique, s’il vous plait) !

 

3 repus qui lui boufferont, non plus dans la main !

3 potentialités qui n'ont jamais accepter les "croquettes" élyséennes !

La somme lui bouffant des voix !

 

Les « choralies » de la Présidentielle sont ouvertes… Demandez le programme !

 

Madame BOUTIN pensait-t-elle à la chanson de Céline DION « S’il n’en restait qu’une, je serais celle-là » ?

 

Je vous le dis, elle s’est gourée de partition car cette célèbre citation était de Victor HUGO qui a écrit pendant son exil, « les Châtiments » et cette phrase : « Et s’il n’en reste qu’un, je serais celui-là »  

 

Et oui, Christine, attends-toi à la punition de ton Ex Dieu !

 

Oui, "tu es poussière et à la poussière tu retourneras"  (GENESE 3 :19)

 

Tu as certainement, et toujours dans cette même Génèse, oubliée que "c'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain"... Il a été plus que blanc quand tu étais "chargée de mission sur les conséquences sociales de la Mondialisation" (9.500 €/mois + retraites de 8.600 €) !

 

Et oui, tu as renié celui qui t'a permis de manger du pain sans trop mouiller ton visage !

 

Il n'y aura pas de pardon !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article