Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Cher toi,

sarko hollande 26 avril

 

Juste un petit mot de ma campagne. Non, je ne te parlerai pas de mes campagnes militantes, tu déformes tout ! Je te l’avais expliqué, en long, en large et certainement même de travers ! Je te le rappelle, je les ai arrêtées en 1981 ! Cornard du RPR je le fus et une fois m’a suffi ! Dire que j’étais militant - et même un peu trop marqué et braqué -  depuis 1968 ! Bon, passons !

 

Je regardais « les missions » des derniers invités de chez PUJADAS hier soir. Tu sais, les deux finalistes à la présidentielle, Nicolas et François. Non, pas BAYROU, il s’est fait damer le pion de la troisième place en jouant aux oiseaux de mauvais augure ! Annoncer que l’on va de Charybde en Scylla, n’est ni encourageant, ni « marketing politique » ! La vérité, à l’état brute, dérange ! Que veux-tu, le français ne saura se ressaisir que quand il aura les deux pieds dans la merde ! Notre emblème, le coq, ne chante bien que quand il a les pattes dans la merde ! Ne t’inquiète pas, tu chanteras en déchantant !

 

Tiens, ils ont parlé, entre autre, de sport. Le seul remède, sans ordonnance, qui ne grèvera pas le budget de la Sécu ! L’un en salle, l’autre en plein air. Ils ont évité, pour l’instant la boxe. C’est pour le 2 mai avec Jérôme REVON ! Non pas Sylvain AUGIER qui présentait « Faut pas rêver » !

 

 Le premier, à l’écran, était François. A l’Est, rien de nouveau. Une campagne de père tranquille : « J’ai annoncé 60 mesures, je m’y astreins - ou je m’y contrains -. Je n’ai rien à négocier ». Je ne serai pas le Président, qui 6 mois après son élection, viendra vous réciter « la cigale et la fourmi ». Personnellement, c’est un de mes reproches à Nicolas ! Il aurait pu nous dire, avant l’orage, « Les nuages noirs s’amoncèlent. Les vents vont être forts. Je dois changer de cap » ! Parlons sport. François doit être un as du flipper, comme toi. !  Ce jeu d’arcade (non sourcilière pour l’immédiat), il le pratique sans monnayeur ! Il est balaise avec les boutons ! Le bouton gauche pour l’amorti, le droit pour la fourchette ! Mais, pas comme nous, il ne secoue pas la machine. Il a trop peur du tilt ! Oui, il est flip-flop !

 

Nicolas, lui c’est l’homme à facettes. Il a besoin d’espace pour être encore plus pugnace. Il surgit du Buisson et vous le sert sur un plateau ! Il est coureur de fond et a même un certain talent pour le 110 mètres haies ! Il a du souffle ! Il sait faire quelques pauses en buvant un coup au café de la Marine. Mais pourquoi donc n’irait-il pas trinquer au bar populaire ! Quand t’es au zinc, devant ta tasse et ta tartine beurrée (profites-en, tu vas bientôt trinquer !), ton canard à la Une, tu écoutes les autres, - et si tu es comme moi, un peu extraverti -  tu t’invites dans la discussion. Merde, il est de gauche, je ne parle pas au gaucho... Merde, il est de droite, je ne parle pas à la droite... Merde, il est bleu clair, je ne parle pas au facho ! Alors, tu passes à côté, tu remets ton blaze dans ton canard et tu t’enfermes. Écouter ne veut pas dire adhérer mais comprendre !

 

Mais ni François, ni Nicolas n’ont osé parler de ce qui nous attend ! Juste une explication de texte avec le mot « rigueur » qui n’est pas, pour l’instant, dans le dico politique. Il viendra prendre sa place après les « législatives ». On ne va pas fâcher l’électeur potentiel ! Comme François 1er en 1981, « on verra » !  

 

Toi, tu t’en fous un peu de tout çà. Tu es un citadin et ce ne sera pas le chant du coq qui te réveillera ! Peut-être le cri de la rue !

 

Bon, n’écoute pas trop les « prévisionnistes de la météo ». Ils nous annonçaient un dimanche avec quelques passages nuageux, il est tombé une giboulée ! Certains ont été douchés ! Tu t’en ais rendu compte ! Ah, ce n’est plus la grenouille de feu Albert ! Ils nous annoncent la pluie, il fait soleil ! Et quand ils nous annoncent le soleil, il pleut ! C’est un peu comme les sondages !

 

Ah, j’allais oublier. Nicolas nous a parlé de la « présomption de légitime défense ». C’est nouveau, çà vient de sortir de derrière le BUISSON ! A méditer malgré tout ! Puis, non c’était avant, il nous a parlé des « immigrés », de la « fête travail »- du vrai, du faux ou du défaut de travail ?-, du « Buy European Act » - sur ce point, entièrement d’accord -. Il fait trop l’école Buissonnière ! Il pourrait rater son examen !

 

Bon, je connais ton foutu caractère de râleur invétéré et pour emmerder le coq, je sais que tu as voté bleu (bleu clair, j’entends, celui qui n’aime pas trop le bleu foncé) ! Demain, tu ne le pourras plus. Ton geste a contribué à semer l’effroi dans les beffrois du landerneau politique ! Naturellement que les deux concurrents n’ont pas à ignorer les gens comme toi qui ont voté par colère, par dérive contre le système. Pour ta défense, il n’y avait rien, dans le code électoral, qui permettait, légalement, de reconnaître un vote blanc. Il est considéré comme nul ! Mais qui est nul ?

 

Pour clore, une simple image : L’un est l’artiste de la rhétorique, l’autre, l’artiste du catégorique (sans MOI, point de salut) !

 

Le 6 mai, ce ne sera plus « des paroles et des actes » mais, « A vous de juger » !

 

Bon, je voulais faire court, mais dès que j’écris, je me sens pousser des ailes.

 

Tiens, un  petit brin de muguet de mon jardin pour me faire pardonner !

 

Bien à toi.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article