Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Cantonales 2011 LIZY, bientôt les catalogues...

14 Janvier 2011 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Archives 2010 - 2011

Désolé mais je n’ai plus tous les biscuits !

  

Je m’étais « engagé », un peu vite peut-être, à vous résumer le catalogue des professions de foi des candidats aux cantonales pour les années 1992, 1998, 2004. Je pensais en avoir conservé les originaux mais, je n’ai pu les retrouver… Certainement trop bien classés !

Qu’importe les catalogues, car d’une manière générale, ils avaient conservé les mêmes images ! Les « problèmes » de notre canton furent et sont récurrents :

  

  •  La bataille du rail depuis 1973La conquête de l’Est en version briarde… Il a fallu attendre septembre 2010… 37 ans… pour voir de nouveaux trains et surtout un nouveau cadencement qui, au demeurant, doit se rationaliser pour coller à la réalité.
  • 
  • La bataille de l’emploi dans un canton rural : Ce canton avait trois forces de vente :

1 - Une vocation agricole  qui employait bon nombre d’ouvriers agricoles et des saisonniers. Le progrès technique et technologique dans l’art et la manière de cultiver, de récolter, et la mécanisation, ont fait disparaître ces emplois. Il est vrai que la candidate verte à ces élections verrait bien les retours des chevaux sans vapeur, des laboureurs, des bineurs, des arracheurs… On crée de l’Emploi et on préserve la Nature !

  

2 – Une vocation industrielle : Le FERRO NICKEL et la SUCRERIE furent les pionniers du Nord Est Seine-et-Marnais. Les temps ont changé… Le FERRO NICKEL est devenu une salle des Fêtes et la sucrerie une zone commerciale. Tout n’a pas été noir. Des zones industrielles et artisanales se sont développées. Monsieur Jean DIDIER fut le premier gros employeur du canton comme le sont encore aujourd’hui, CIRCLE PRINTER’S et CAMBOULIVES. Et demain ? La perspective des EFFANEAUX que j’ai tant critiqués (pour son montage financier et son manque de transparence) semble être une chance à exploiter car dans ce bassin d’emploi le risque d’un « tsunami » n’est jamais à écarter ! Avec les pieds dans l’eau, on barbotte… La tête sous l’eau, on meurt ! Ne dit on pas que gérer c’est prévoir…

 

3 – Une vocation commerciale : « Responsable mais pas coupable » peut s’appliquer ici. LIZY, gros bourg de campagne des années 80 est devenu une « cité dortoir ». La société dite de consommation a bouleversé notre mode de vie ! L’heure (ou le leurre) de la grande distribution s’est imposée et le commerce de proximité a disparu ! Oui, je pense que nous portons une part de responsabilité dans ces bouleversements de par notre attitude de consommateur. Qu’il est facile de faire ses courses aujourd’hui : plus de problèmes de stationnement, de disques oubliés, des « prunes »… On gare sa voiture, on prend son caddie, on court dans les rayons, on se sert, on passe à la caisse et on s’en va ! Combien de « projets de redynamisation d’un centre ville » ont-ils été pensés ? L’échec est patent !

 

  • La bataille de la Dépendance et de la Santé Publique.

La désertification du corps médical dans notre canton n’est plus un fait mais une certitude à court terme.  5 médecins encore en exercice pour un canton… C’est peu et dramatique. Félicitons-nous ! Tous nos acteurs (fussent-ils de « droite » comme de « gauche ») ont, semble-t-il, pris conscience de cette réalité. La preuve ? Une future maison de santé pluridisciplinaire verra le jour à CROUY. Je crois que ce vaste projet porté par la  Communauté de Communes de l’Ourcq et soutenu par le Conseil Général pourrait être un premier édifice test pour d’autres lieux de ce canton en partenariat avec d’autres communautés limitrophes. La tâche est grande !

Oui, l’élection cantonale est un enjeu politique, car toute élection est devenue politisée, mais, avant tout, les CANTONALES demeurent un scrutin LOCAL. Les thèmes sont ceux du LOCAL et non du NATIONAL.  

Alors, Mesdames, Messieurs, à vos copies (oubliez le copier-coller…) et montrez nous que vous savez faire preuve d’imagination, d’innovation, de courage, de vérité face à nos attentes dans le respect des compétences d’un conseil général.

 

Post-scriptum (Je préfère l’écrire en entier…) : Il ne s’agit pas d’une invitation à une quelconque manifestation mais, n’oubliez pas de NOTER sur votre calendrier, votre agenda, votre super téléphone que les 20 et 27 mars prochain vous devrez prendre le destin de votre canton, de votre ville, de votre village, en main en VOTANT. Ce droit ne doit pas être bafoué. Alors respectez-le !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article