Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JM DELATTE

 

borloo sous le soleil referenceJe ne suis pas d’une grande tristesse suite à « l’abandon » - sans vouloir combattre - d’un cocu de la sarkozie ! Il porte certainement des vêtements de la marque au crocodile : Une grande gueule et des petites pattes ! Alors à quoi rimait tant de cinéma ! « Nicolas, tu ne m’as pas offert le poste de Premier Ministre… J’me casse et j’vais me présenter à la présidentielle ! » Tu m’as cherché, tu m’as eu… Ce qui est vrai d’ailleurs !

 

Pour être un « trublion », il l’est ! Oser planter son staff de campagne à l’aube de sa création, il faut le faire ! Trop d’oxygène nuit à la santé ! Mais les « sirènes » élyséennes sont passées et ont coulé son Arche de Noé ! Qu’importe les illusions perdues pour celles et ceux qui y croyaient. Qu’importe la déception de celles et ceux qui ne voulaient pas donner de la prime au sortant et qui souhaitaient ne pas s’abstenir en remplissant leur devoir électoral. Les réfugiés de l’arche Borloo auront été doublement cocufiés ! C’est la « basse politique », mon bon monsieur !borloo sarkozy

 

Aller vanter « sa sagesse et sa responsabilité »… Je rigole ! Jean-Louis a eu très peur des « réactions en chaîne déchainées » de ses « amis » ! Vous imaginez ce « Judas » de la politique qui aurait trahi son « meilleur ami » ! Il ne pouvait que renoncer à cette petite ambition d’être un candidat crédible, audible, et sincère !

 

Non, il n’avait pas la carrure pour affronter une Présidentielle.

 

« Jean-Louis, tu ne m’as pas trahi et je t’en serai reconnaissant en te nommant à Matignon si je suis réélu ! »

 

Voyez où mène le « militantisme »…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article