Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JM DELATTE

12-09-17-vallsEncore un « tempo » raté dans la mesure ! Encore une cacophonie dans le « chœur des Pèlerins » ! Mais qui est donc le chef d’orchestre ? Qui donne le « la » ?

Sont-ce Monsieur VIDALIES (Ministre des relations avec le Parlement) ? Madame DUFLOT (Ministre de l'Égalité des territoires et du Logement) ? Un comité de 75 parlementaires ? Ni les uns, ni les autres ! Seul le Premier Ministre est à même de définir le calendrier et surtout les priorités.

Le droit de vote des citoyens « NON EUREPEENS » est-il une priorité aujourd’hui alors que la crise sévit !

Je suis clair : NON ! NON ! et NON !

Déjà nos concitoyens français ont pris, en grande partie, le chemin qui ne mène nulle part, celui de l’abstention, alors s’il fallait une priorité, il faudrait rétablir la valeur du droit de vote !   

Ce débat est récurrent depuis 1981 ! Déjà cette « promesse » était au catalogue des « 110 propositions » du candidat MITTERRAND !

En 1988, François MITTERRAND l’avait « abandonnée » en « raison de l’état des mœurs » !

En 2005, Nicolas SARKOZY (Ministre de l’Intérieur) disait : « Le débat pour le droit de vote, aux seules élections municipales, des étranger présents en France depuis 10 ans est une question ouverte, et, en ce qui me concerne, j’y suis favorable... » !

Aujourd’hui, ce ne sont plus 10 ans mais seulement 5 dans les 60 « engagements » du candidat HOLLANDE. La 80ème de l’ère MITTERRAND était aussi basée sur une période de 5 ans !

Le sujet est « trop sensible » en cette période pour le mettre en avant ! Et puis, pour satisfaire à cette « promesse », il faudra réviser la « Constitution » ! Monsieur le Président peut-il être certain d’obtenir la majorité des 3/5ème (soit 555 votes favorables...) pour faire adopter ce nouveau dispositif électoral ? J’en doute fort !

Oui, Monsieur VALLS, « le droit de vote des étrangers n’est pas une revendication forte de la société » !

A croire que ce gouvernement n’a pas suffisamment de pain sur la planche pour se lancer dans des diatribes ! On ne « philosophe » plus ! On agit... Sans s'agiter !

Bon, accordez vos violons et arrêtez de nous jouer ‘l’Arlésienne » !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article