Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Çà va bouillir ! Je suis là et bien là !

17 Février 2012 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Archives 2010 - 2011

12-02-16merkel-sarkozyNicolas SARKOZY a franchi le pas. Ce n’était point une surprise ! Alors voici le candidat qui devra renverser la table sur bien des sujets clivant. La « guerre des nerfs » ne fait que commencer ! Qui craquera le premier ? Reconnaissons-lui son tempérament de « battant » ! C’est un audacieux ! Cependant, l’audace lui suffira-t-elle pour convaincre les « déçus » de son mandat ?

 

Je n’ai jamais versé dans l’anti-sarkozysme primaire. J’avoue ne pas avoir trouvé chez lui toutes les qualités d’un capitaine dans la tempête comme on voudrait nous le dire. Dire qu’il n’a rien fait serait une pure fadaise. Dire qu’il a tout bien fait serait bien présomptueux.

 

Ce qui est certain, c’est qu’il cherchera le clivage entre les « élites » et le « peuple ». Oh certes, il ne dira pas comme MELENCHON  « Place au peuple » mais peut-être a-t-il enfin compris qu’il s’en était trop éloigné en la jouant « perso ».

 

Bien sûr que la parole du peuple a été confisquée par l’hégémonie des partis politiques majoritaires, par les « technocrates », par les « théoriciens », par les « stratèges » de l’agence « tous risques » de la politique politicienne.

 

Pour être véritable rassembleur, il faudrait ne pas être soumis à la pression d’un parti ! Hélas, trois fois hélas, cette vision tombe dans l’angélisme puéril - n’ai-je point assez vieilli pour y croire encore un peu - car sans un parti acquis, point de Président ! François HOLLANDE pourrait-il mener campagne sans l’appui « plus ou moins acquis » des classiques caciques du Parti Socialiste ? NON ! Tout comme, d’ailleurs, Nicolas SARKOZY avec l’UMP. Voici pourquoi cette élection ne se jouera qu’entre les deux représentants des partis majoritaires. Les « autres » ne pourront rester que dans un peloton bien disséminé car, malgré leur propre conviction, ils ne pourront jamais coller aux « échappés » ! Et, qu’au fur et à mesure des étapes, l’abandon les guette ! C’est la « loi » des partis ! Sans une once de « proportionnelle » aux élections législatives, la France sera toujours divisée en deux camps qui n’auront pour ambition que d’espérer l’alternance. Combien compteront pour du beurre ?

 

L’affiche de campagne, à peine dévoilée, suscite bien des « caricatures » plus ou moins drôles. Je n’ai pas suffisamment l’esprit à en rire pour en faire un catalogue. Mais, en découvrant celle-ci, je n’ai pu m’empêcher de penser au poème de Victor HUGO appris à l’école :

 

OCEANO NOX

Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis !

 

Oui, il serait plus que temps de laisser la parole au peuple et de l’écouter attentivement !

 

J’ai donné en 2007 !

 

Tous ces beaux discours en pleine campagne électorale ne sont-ils pas déjà écrits au « passé » ?

 

Alors…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article