Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

15 mois après... Et après ?

14 Janvier 2013 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #NOUVELLES BREVES

07oct 006C’était en octobre 2011 ! Monsieur DONGHI reprenait les clés du destin de feu Circle Printer’s. J’ai horreur des anniversaires et ne vais pas jouer l’homme du passé.

 

Qu’en est-il aujourd’hui chez H2D MARY ? Lors de la séance des vœux de MARY, Monsieur le Conseiller Général n’a pas cherché à dissimuler une « certaine inquiétude ». Le retour aux congés – plus ou moins forcés -, l’usage du « chômage partiel » pour certains secteurs de cette imprimerie sont, convenons-en, des signes de ralentissement avéré. Que des difficultés économiques passagèresje l’espère - surgissent dans cette période de crise profonde qui frappe durement notre pays n’auraient rien de surprenant sauf SI… s’ajoutent des difficultés financières liées à un manque de fonds propres.

 

Je ne suis pas l’oiseau de mauvaise augure mais je reste vigilant surtout quand je refais le parcours de celui qui a été à l’école pratique de Jean DIDIER. Rappelez-vous :

 

Le site d’ HELLEMMES avait été racheté par H2D en 2007 suite à sa fermeture en 2006 par QUEBECOR et devient H2D HELLEMMES.

 

4 ans après, en juin 2011, H2D HELEMMES fait l’acquisition d’HELIO LYS en liquidation (92 salariés pour 20 millions € de chiffre d’affaires en 2010) à NIEPPE appartenant à la famille DECOSTER. Dominique DONGHI s’exprime sur son choix dans le journal « Les ECHOS » : « La capacité de NIEPPE est plus du double de celle d’Hellemmes  (102 salariés pour 26 millions de C.A en 2010), nous comptons rapidement capter de nouveaux clients en réorganisant l’entreprise. Il y a en France 17 rotatives hélio contre 87 en Allemagne. Plus de 600.000 tonnes de papier sont imprimés en Europe, par des donneurs d’ordres français. Nous comptons capter 10 % de cette évasion – économique et non fiscale ! – d’ici à 5 ans… » Et de poursuivre : L’acquisition d’une nouvelle rotative héliogravure est envisagée très prochainement pour « transférer 40 % de l’effectif d’Hellemmes (environ 40 personnes) à Nieppe d’ici à deux ans… »

 

En octobre 2011 (soit 4 mois après avoir repris LYS), il reprend à CIRCLE PRINTER’S le site de MARY avec environ 260 personnes et peu d’apport.

 

Le 21 mai 2012, une demande en redressement judiciaire est faite pour le site d’Hellemmes. Une période d’observation de six mois est prononcée par le Tribunal de Commerce de Lille. L’entreprise est très endettée et aurait accumulé un déficit de 5 millions € en 5 ans ! (Source NORD ECLAIR).

 

Le 27 juin 2012, la liquidation judiciaire est prononcée. 82 salariés sont sur le carreau.

 

Je ne vais pas porter de jugement sur l’imbroglio juridique concernant le terrain « vendu » au courtier en papier qui traitait avec H2D…

 

Une ascension fulgurante ? C’est vrai ! Reprendre 2 sites en quelque 4 mois, c’était – peut être – un peu trop présomptueux surtout en pleine période de crise et sans fonds propres.

 

Moralité : Monsieur DONGHI, vous que je croyais être le mentor de Jean DIDIER, ne jouez pas, à celles et ceux qui vous ont témoigné toute leur confiance, la fable de La Fontaine :

 

« La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf ! »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article