Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par J.M DELATTE

Mépris, dédain, de nos élu-e-s ! MERCI !

La séquence des vœux tire à sa fin et en guise de souhait de « bonne année à vous cher concitoyen », nos député-e-s, nos sénateurs (et sénatrices) lors de la galette des rois et reines ont trouvé la fève d’or : une pépite mensuelle de 300 ou 700 € en fonction de leur statut de « représentant de la nation » dans leurs locaux d’État !

Alors que la fronde agricole éclate, que les ménages subissent l’inflation des produits alimentaires, la hausse des énergies sous forme de taxes, la hausse de la franchise sur les médicaments, etc…

Nos sympathiques représentants des chambres haute et basse se sont vu octroyer une augmentation mensuelle substantielle de leur allocation de frais de mandat (AFM) de 300 € pour un député et de 700 € pour un sénateur !

Un petit calcul du coût de cette opération « pièce jaune » :

Chambre haute : 348 sénateurs X 700 € X 12 mois soit 2 923 200 € par an

Auxquels s’ajoutent

Chambre basse : 577 députés X 300 € X 12 mois soit 2 077 200 € par an

Une augmentation proche de 5 000 000 € ! J’ai bien écrit « AUGMENTATION ! »

L’allocation de frais de mandat était mensuellement de :

  • 5 645 € pour un député
  • 5 900 € pour un sénateur

En « s’amusant » à mesurer le poids de cette allocation (non pas une indemnité parlementaire) pour le remboursement des frais de déplacement, d’hébergement, de location de permanence, on obtient :

  • Chambre haute : 348 sénateurs X 6 600 € X 12 mois soit 27 561 600 €
  • Chambre basse : 577 députés X 5 950 € X 12 mois soit 41 197 800 €

Un budget proche de 69 000 000 € UNIQUEMENT pour l’AFM !

N’oublions pas que l’indemnité parlementaire ( ou « salaire ») est de :

  • 5 676 € net/mois pour un sénateur
  • 5.679 € net/mois pour un député

Vous êtes fortiche en maths, alors faites donc le calcul des émoluments versés auxquels vous ajouterez le chiffres de l’AFM ! Vous tomberez sur le cul !

Je crois que le moment de cette annonce n’a pas été bien choisi quand bon nombre de paysans se retrouvent avec un niveau de vie proche de 500 € par mois. Naturellement, il n’y a pas généralisation et uniformité dans ce constat qui ressort des interviews des campeurs nouvelle vague !

Oui, c’est une indécence manifeste de mettre sur la table une revendication satisfaite quand celle des paysans n’est que posée sur une botte de paille dans l’étable !

iMAGE @Paul VARENGUIN

Heureusement que la dame de « l’Amour est dans le pré » apporte un moment de réconfort à nos paysans !

La galette aux pépites d’or pour celles et ceux qui sont censés VOUS représenter et le croissant pur beurre de nos pâturages de France pour le paysan qui les a faits roi ou reine !

On peut aussi être "renversé" !

On peut méditer sur le deux poids deux mesures !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article