Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Delatte JM

L’uniforme ? La solution ?

Uniformiser la façon de se fringuer pour aller en classe ? C’est la question du moment !

Je ne suis pas certain que la méthode à employer soit la panacée qui fera mettre les tenues baroques, inadéquates, pernicieuses au clou. Gommer les différences en standardisant un type de tenue ne me semble guère d’une grande efficacité pour contrer celles et ceux qui chercheraient à nous montrer, avant de nous l’imposer peut-être, leurs abayas et leurs kamis.

Notre culture latine, nos us et costumes (non, ce n’est pas un lapsus) n’ont pas de spécificité pour envisager de porter ce type de fringue. A chacun son style mais l’école de la République n’est pas le salon du prêt à porter !

Plutôt que d’envisager le port de l’uniforme généralisé, que ce soit au Nord, au Sud, à l’Est ou à l’Ouest, essayons de construire la chartre de la tenue scolaire du collégien/ne, du lycéen/ne qui imposerait des règles de bon sens sans pour autant transcrire à la lettre ce qui est acceptable de ce qui ne l’est pas.

Le costard cravate pour monsieur, la jupe longue assortie au corsage sage pour madame (désolé de le dire mais le « mademoiselle » n’est plus d’actualité en France depuis le 26 décembre 2012…) me paraissent bien secondaire pour le secondaire !

Que certaines municipalités veuillent en faire l’expérience, pourquoi pas ! Mais sur quelles bases l’inclure les enseignements recueillis en dénominateur commun ?

Je pense qu’une chartre bien définie pourrait être une des solutions pour éviter toute marque d’origine sociale ! Les « Nike », les « Lacoste »… montrent l’origine sociale et le lieu d’habitation !

A l’uniforme standardisé j’oppose le port d’une tenue vestimentaire ou une tenue scolaire uniforme pour toutes et tous. Pourquoi pas pour les hommes : tee-shirt (en été), polo classique (pas de Ralph Lauren…), jean (non troué ou rapiécé), veste, chaussure (ni tennis, ni basket). Des fringues, oui pas des guenilles, il suffit d’imaginer et de prendre acte ! Pour les madame, jean (non troué ou rapiécé), chemisier, corsage, veste, chaussure (pas de talon haut !) et puis mesdames, c’est à vous de plaider votre cause mais éviter, à tout prix, les tenues indécentes et excentriques qui provoquent davantage !

 

Encore une fois, on réagit tardivement face à une provocation !

 

L’école a abandonné le port de la blouse grise (pour les mecs) et celui de la blouse bleue (pour les filles) en mai 1968 par une réforme pédagogique (où était la pédagogie en l’espèce ?) voulue par Edgard FAURE, ministre de l’Éducation nationale !

L’actualité est-elle un éternel recommencement ou un éternel renoncement ?

Deux solutions pour sortir de cet imbroglio

sans perdre la face et marquer son AUTORITE :

  • L’uniforme uniformisé partout et pour toutes et tous.
  • La tenue scolaire uniformisée partout et pour toutes et tous.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article