Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Delatte JM

Ma lettre ouverte à la boulangère !

Pendant la crise qui a frappé votre profession, je crois m’être investi pour éviter le pétrin ! Tout comme vous, à cette époque, vous vous monopolisiez pour sauver votre entreprise.

Vos clients sont restés fidèles mais je dois vous avouer que je suis très déçu, pour ne pas dire en colère, par un comportement particulièrement « foutiste » de votre personnel.

Hier, comme aujourd’hui, la queue s’étendait jusqu’à la rue des écoles ! La cause ? Une seule et unique vendeuse pour faire le job ! Dépassée par l’événement, je peux le comprendre. Et l’autre personne ? Elle était de corvée de ménage !

Croyez-vous, madame BUTARD, que ce soit le moment et l’heure pour passer la serpillère dans l’arrière-boutique ? Il est 10 h 30 / 11 h ! On demande au personnel d’exécuter, on ne lui demande pas de réfléchir ! Je n’en veux pas à celui-ci ! L’ordre est un ordre ! L’organisation du travail , ça s’apprend à tout âge !

Un second point encore plus critiquable : Dans les jours qui vont suivre, vous fermerez votre commerce pour « cause de congés payés » ! Je ne remets pas en discussion cette institution mais je pense qu’il était certainement possible de trouver un accord avec votre confrère pour éviter la pénurie de pain frais en centre-ville ! Comment feront les gens d’un âge certain pour leur pain quotidien ? Ceci vous aurait-il échappé ?

Du temps des boulangeries CAPPE, MENARD… pour ne pas remonter au temps immémoriaux des CAMUS, PARIS, LAFORETJAMAIS le centre-ville de LIZY n’a subi le manque de pain en période de congés ! La notion de roulement existait ! Aujourd’hui, seul l’intérêt personnel passe ! C’est bien triste !

Si c’est votre façon de remercier les gens qui vous font vivre, j’espère qu’ils sauront, eux aussi, vous remercier en allant acheter un pain – certainement moins bon – mais surement moins cher pendant quelques semaines. Votre clientèle fidèle sera en vacances pour votre commerce dès votre retour aux affaires !

Oui, je suis en colère mais certainement pas le seul à l’être !

Je suis une grande gueule mais j’ai le courage de mes actes ! Je ne peux pas tout accepter !

Sans rancune et agréables vacances !

A bientôt à la rentrée, peut-être…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article