Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Delatte JM

Quand le jazz est là…

Attention, c’est bientôt la fête de la Musique et je vais me ramasser un super concert de casserole en osant écrire ce billet !

J’ai lu, avec beaucoup d’attention, l’article du « PARISIEN » relatif au bilan de la première année de mandat de madame Béatrice ROULLAUD, députée de la 6ème circonscription du 77. Le titre est révélateur : « Critiquée de toutes parts »…

Mais de qui émanent toutes ces critiques ?

Déjà de son ex-adversaire à l’élection législative, Fatna Mekidiche - Renaissance 77 -, disqualifiée au premier tour, qui commente sans vergogne d’ailleurs :  « Localement, Béatrice Roullaud ne fait pas grand-chose. Elle circule un peu dans des associations où personne ne va. Elle a organisé une réunion publique où, à part quelques-uns de ses sympathisants, il n’y avait personne. »

Il est vrai que bien qu’élue de la République (comme le braillait Mélenchon !), la presse locale ne lui fait pas la « Une » lors des manifestations officielles !

À titre personnel, je ne l’ai rencontrée que lors de la commémoration du 8 mai à LIZY.

Son suppléant, Alain ROUVELLAT était présent à la cérémonie de l’appel du 18 juin à Lizy, madame ROULLAUD étant retenue à MEAUX…

Puis de Valérie Delage (LFI) - qu’elle a battue au second tour avec un score de 49 % - qui en remet une couche sur le travail parlementaire de la députée du RN : « Cela va être simple. Elle ne s’est pas mobilisée contre la réforme des retraites (…) Elle a voté contre l’augmentation du Smic. Elle a voté contre le retour de l’ISF. »

Madame ROULLAUD est élue députée sous l’étiquette RN même si elle ne cosigne pas tous les projets de son groupe car elle n’a rien d’une bénie « oui – oui » à la botte de Marine ou de Jordan… Elle a SES convictions et les respectent !

Quant aux autres élus de la République, maires ruraux en particulier, ils n’ont pas été invités à porter un jugement sur l’action (ou l’inaction…) de Madame la Députée par le journaliste du Parisien à moins que ceux-ci aient refusé toute rencontre avec une personnalité politique non issue de leur entourage !

Une toute petite leçon d’instruction civique s’impose !

C’est quoi une députée ?

Elle participe à l'exercice de la souveraineté nationale. Son rôle est de voter la loi et de contrôler l'action du Gouvernement. Elle participe aux débats sur les textes mis à l’ordre du jour, tout d’abord au cours des travaux en commissions, puis en séance publique. Elle peut présenter des amendements et, bien sûr, émettre un vote sur les textes. Plusieurs outils lui permettent d’interpeller le Gouvernement par des questions, orales ou écrites, sur tel ou tel aspect des politiques publiques, sur l’opportunité de voir évoluer tel ou tel texte, en suggérant de mener des actions nouvelles par exemple.

Dans son rôle de porte-parole de sa circonscription, la députée peut intervenir auprès des pouvoirs publics pour réclamer la mise en place de certaines politiques, notamment économiques, sociales, culturelles ou autres de sa circonscription.

Elle peut être un relai des acteurs socio-professionnels, des entreprises, des fédérations, mais aussi des particuliers et des associations de sa circonscription auprès des services de l’État.

En aucun cas, elle n’est ni « super mairesse » ni « super conseillère générale » !

Son statut ne lui donne aucun titre pour intervenir dans des affaires relevant de la libre administration des collectivités territoriales, c’est-à-dire dans les décisions relevant des communes, des EPCI, des départements ou des régions.

C’est le Sénat qui a le rôle de représenter les collectivités territoriales, ce qui fait des sénateurs les parlementaires en principe plus impliqués dans les questions locales.

J’ai cessé d’être un inconditionnel, un fidèle qui marche sans discuter derrière celles et ceux qui auraient la science infuse pour vous représenter !  Le « godillot » que je fus pendant des années a vu ses godasses usées jusqu’à la corde par les pas et marches effectués pour soutenir des personnes qui vous ont depuis tourné la tête pour demeurer poli ! L’entre-soi ce n’est pas pour moi !

Je suis devenu un personnage atypique, un consensuel qui a appris à écouter les autres sans pour autant adhérer à toutes leurs idées brandies ! J’ai le privilège de côtoyer des personnes aux sensibilités politiques bien souvent différentes des miennes. Je n’ai plus de ligne partisane ou courtisane ! Je pense être démocrate avant tout ! Oui, j’apprécie le patchwork des idées politiques…

Posez-vous la question : Quel parti détient une vérité politique, un remède miracle ?

Mais, de grâce, ne me faites pas porter une chemise de couleur sombre ! Les miennes sont issues des créations uniques de mon épouse ! Elles sont colorées !

« J’ai été surprise d’être au second tour ! » Permettez-moi de vous dire que le propos est maladroit !

Quand on se présente, on pense être gagnant ! C’est croire à la reconnaissance des efforts fournis pendant une campagne ! Il n’y a pas de surprise mais un évènement heureux !

Madame ROULLAUD est bien une élue de la République !

Elle participe, à ce titre, aux manifestations officielles dans sa circonscription ou dans son département.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article