Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Je comprends, je défends, j’agis !

Publié le 3 Janvier 2023 par Delatte JM in mise au point, Mon point de vue, A la UNE

Je comprends, je défends, j’agis !

Pour certains d’entre-nous le réveil sera délicat… L’indifférence générale gagne sur notre comportement factuel… Il faudrait attendre la consommation des faits pour, enfin, prendre conscience que l’événement nous frappe en pleine figure !

Des pans entiers de notre économie vont s’écrouler à cause d’une forfaiture politique sur le vaste marché de l’énergie ouvert à la concurrence depuis 2007 ! Une multitude de commerces de proximité tels nos artisans boulangers, pâtissiers, bouchers, charcutiers, restaurateurs vont trinquer des errances, des imprévoyances, de l’incurie de nos (ir)responsables politiques !

Et depuis… TOUS responsables (c’est certain) mais PAS COUPABLESBien évidemment !

Les fournisseurs alternatifs sont les opérateurs concurrents d'EDF. Ils proposent des offres de marché pour les professionnels tels que Engie, TotalEnergies (ex-Total Direct Energie), Vattenfall, ekWateur,etc

Ce ne sont pas des producteurs d’énergie mais des revendeurs : Ils achètent à bas prix et revendent à prix fort ! Ce ne sont, hélas, que des manipulateurs ou profiteurs financiers !

Combien de petites boulangeries artisanales ont mis la clé sous le paillasson depuis cette hausse forcenée de l’énergie ? Il ne se passe pas une minute sans que les chaines de télé en boucle ne diffuse des reportages qui vous prennent les tripes sur des personnes qui ont investi, qui ont embauché de la main d’œuvre, qui ont travaillé dur, qui n’ont jamais compté leurs heures et qui, aujourd’hui, se retrouve à poil !

Quel lâche abandon de la classe politique, des gouvernants de tout bord !

A croire que tous ces « sachants bornés et frappés de cécité » (qui osent nous gouverner) n’ont qu’un cap à tenir : Éliminer le commerce artisanal pour laisser encore davantage la grande ou moyenne surface nous contraindre à consommer ses « produits »…

D’ailleurs, à ce sujet, personne n’en parle, mais le groupe agroalimentaire COFIGEO qui possède, entre autres, la marque WILLIAM SAURIN va arrêter ses lignes de production face à la flambée des prix de l’énergie (autocuiseurs et stérilisateurs) et des matières premières.

Je n'ai pas pu me résoudre à baisser les bras quand d'autres se démènent pour SURVIVRE et faire VIVRE ses salarié(e)s. Alors j'ai pris l'initiative d'une pétition qui sera transmise à Bruno Le Maire.

Proche de nous, le site de Saint Thibault-les-vignes est impacté par cette mesure qui mettra, pour une période indéterminée, les 200 salariés au chômage partiel. COFIGEO exploite 8 sites de production pour les marques GARBIT, ROQUELAURE, ZAPETTI.

Ce seront donc 4 sites qui subiront cette mesure de préservation soit quelque 800 personnes impactées sur 1.200  !

La maladie gagne Monsieur le Président…

Rappelez-vous notre histoire de France en 1789 : 

Une foule mécontente et affamée marche sur Versailles. Confrontée à la souffrance des malheureux, la reine de France, MARIE-ANTOINETTE, aurait suggéré cette proposition choquante.

« S'ILS N'ONT PAS DE PAIN, QU'ILS MANGENT DE LA BRIOCHE »

Ce n’est pas la famine qui nous guette Monsieur le Président mais la faillite d’un système que vous et vos aidants entretenez sans, peut-être, vous en rendre compte… Votre vision d’une France rassemblée est profondément hors sol !  

Il se pourrait donc qu’une nouvelle vague de « gilets jaunes » débarquent sur les ronds-points SANS présence, SANS manipulation de personnage politique ou syndical, ceux qui ont tué un mouvement qui se voulait populaire mais trop écartelé par des rivalités d’ego.

DERNIERE MINUTELes boulangers pourront résilier leurs contrats d'énergie sans frais en cas de hausse des prix «prohibitive», a annoncé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire ce mardi, après avoir rencontré à Bercy des représentants de la profession. Un ESPOIR ?

 

 

Commenter cet article