Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

L’ivraie (ou zizanie, son autre nom) pousse en pays de l’Ourcq !

Publié le 20 Décembre 2022 par Delatte JM in Mon point de vue, A la UNE

L’ivraie (ou zizanie, son autre nom) pousse en pays de l’Ourcq !

Cependant ce n’est pas de cette plante dont je voudrais vous parler !

Je ne suis pas suffisamment cultivé en technique agricole pour vous dire si cette graminée entre dans le cycle des « CIVE » ( Cultures Intermédiaires à Valorisation Énergétique ) pour la fabrication du biométhane qui devient une véritable industrie dans notre ex-canton.

LIZY (ex-chef-lieu de canton) en pays d’Ourcq devient, d’année en année, une cité dortoir où le « multiculturalisme » commence à trouver ses repères et devenir une source de conflits récurrents : problèmes liés au voisinage, au stationnement, au comportement verbal plus ou moins agressif, aux incivilités marquées, aux divers trafics et traficotages, à l’absence de la moindre politesse, du moindre respect !

Un tableau qui se noircit d’année en année. Ne croyez pas que cette population nous a été expédiée et recommandée par le seigneur et maître de MEAUX. La plupart sont issus du 93…

J’ai eu cette chance de gérer les données du dernier recensement et d’en faire une synthèse. Il faut être « honnête » en ne mettant pas toute cette problématique au compte de la municipalité actuelle. Elle en prend, et en prendra une part 

Le centre-ville, par l’abandon des commerces de proximité, s’est vu investi par des marchands de biens, de sommeil (et de mal aussi !) qui louent des « appartements » certainement très énergivores à des populations de diverses nationalités, de confessions autres où « sous-location » n’est pas exclue… Le bailleur le vérifie-t-il ?

Le lizéen de souche n’est plus en centre-bourg ! Il a migré !

La délinquance, d’après un article paru dans le canard local, s’exprime de plus en plus dans le bassin du pays de l’Ourcq :

En 2021, 61 atteintes aux biens de la commune ont été recensées.

En 2022, ce sont 85 cambriolages et autres dégradations qui sont enregistrées.

La Gendarmerie de Lizy compte une vingtaine de militaires pour l’ensemble des communes de l’ex-canton de LIZY ! C’est peu et la « racaille délinquante » a tout loisir pour entretenir et commettre ses forfaits !

D’après une source proche du dossier, (monsieur SEVILLANO Daniel - second adjoint chargé de la sécurité entre autres), ce seraient les vols d’accessoires et de carburant qui feraient grimper la courbe de la délinquance. Doit-on occulter la drogue ? Elle sévit aussi !

A ceci, n’oublions-pas toutes ces incivilités que nous vivons chaque jour !

L’indiscipline des mômes (et moins mômes) qui « trotinettent » sur les trottoirs, sur la chaussée en contre-sens au risque de se « casser la gueule » et passer sous les roues d’une voiture. Les rois de la cascade qui effectuent, en totale inconscience, la « roue arrière » tant sur la chaussée que sur le parking d’INTER !

Ici, ce ne sont plus des mômes mais des adultes qui manifestent un égo sans nom. Le profond cynisme, le mépris de certaines et certains pour qui le « stationnement hors clou, hors respect des autres » est un jeu de rôle (pas drôle)  : « Je suis un cake, j’ai pignon sur rue, je suis en pays conquis et je vous em…. La sanction ? Je m’en fiche… Je paye ! »

Pourquoi donc ne pas vouloir instaurer des places attitrées et payantes aux usagers professionnels de ce parking ? La Police Municipale ne peut pas être là en permanence !

Un point plus que POSITIF souligné lors de cette réunion :

La « Participation Citoyenne » qui consiste à investir des encadrants volontaires pour devenir les référents de leurs quartiers auprès de la Gendarmerie.

« Je ne suis pas un délateur mais je préviens qui de droit » !

La sécurité ? C’est l’affaire de toutes et tous !

Commenter cet article