Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Delatte JM

Douce France…

Un euphémisme aujourd’hui mais jeune vieux – c’est l’image que j’ai du personnage, moi ! – je ne peux m’empêcher de fredonner cet air interprété par un autre Charles, celui qui trainait !

« Il revient à ma mémoire
Des souvenirs familiers
Je revois ma blouse noire
Lorsque j'étais écolier
Sur le chemin de l'école
Je chantais à pleine voix
Des romances sans paroles
Vieilles chansons d'autrefois

Douce France
Cher pays de mon enfance
Bercée de tendre insouciance
Je t'ai gardée dans mon cœur
Mon village au clocher, aux maisons sages
Où les enfants de mon âge
Ont partagé mon bonheur
… »

De la romance d’hier, que reste-t-il ? Depuis bien des années, la douce France chancelle - à force de se renier nos valeurs foutent le camp ! - Des années « bonheur », nous sommes passés dans les années « malheur » ! Triste réalité !

Les politiciens de tout bord n’ont strictement rien appris, rien retenu des expériences précédentes ! Les malheurs des uns auraient du faire le bonheur des autres ! Tout faux !

La plupart des thèmes abordés (ou à aborder) par nos gouvernants, nos élus, sont sujets à grand déballage, à colère, à incompréhension, à rejet…

Prenez le thème de l’insécurité, de l’immigration, c’est la cacophonie jusqu’à ouvrir un procès d’intention à l’Italie ! Un comble ! Le fiasco « Darmaninois » sur sa gestion de la crise de l’OCEAN VIKING, les boniments de la classe politique qui l’accompagne, n’a fait que décrédibiliser l’action politique !

LFI traverse une crise « identitaire » avec le syndrome QUATENNENS ! Le bon Jean Luc est aux abonnés absents… « Le petit est devenu un pion emmerdant » !

Les Républicains s’entretuent avec l’affaire « CIOTTI » et son ex qui s’était Magnée de postuler avec les cadors de l’époque de la riviera !  

Toujours dans le même registre, les compères RETAILLEAU et PRADIE se taillent des croupières pour marquer leur volonté de ne plus être la « simili droite », la garniture macronienne.

J’allais oublier la « CORRIDA » que se livre un végan confirmé Aymeric CARON face aux aficionados ! N’y a-t-il pas plus cruel que la mise à mort de nos animaux dans les abattoirs rituels ? Et puis, est-ce un sujet capital face à toutes les crises que nous traversons… Le Président passe !

Mes pauvres Charles, mesurez donc notre quotidien !

La « douce France », elle est restée dans certains esprits mais elle ne fait plus recette ! Voici le lot quotidien qui fait la « UNE » de l’info !

On viole, on tue, jusque dans nos petites villes rurales. On bafoue l’autorité publique. On casse du flic. On vandalise des œuvres…

Alors quand allez-vous marquer votre AUTORITE Mesdames et Messieurs nos élu(e)s, vous qui êtes censés nous représenter ?

Cette chanson est UNIVERSELLE… Elle peut être interprétée par toutes et tous ! Laissez vos uniformes de politicaillerie au vestiaire et chantez :

Douce France Cher pays de mon enfance Bercée de tendre insouciance Je t'ai gardée dans mon cœur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article