Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Delatte JM

Je médite aux pensées de l'Aigle de Meaux...

Je médite aux pensées de l'Aigle de Meaux...

Il n’y a pas si longtemps, en mai 2022, le trublion des Républicains (à mi-chemin de la macronie car en matière de sport politicard, le grand écart est commun…) s’exprimait ainsi au sujet des « chèques du gouvernement » dans le cadre du « quoi qu’il en coûte » : « c’est participer à l’inflation ». Il a été, il est « inflationniste dans la gestion communale de « sa bonne ville de MEAUX » !

Grand orateur – je lui concède bien volontiers – il ne peut s’empêcher de donner ses propres « leçons de morale » à bien des personnages de la vie politique. Alors qu’il montre l’exemple !

Mais aujourd’hui, il s’est mis à l’honneur en décrochant une nomination à la Chambre Régionale des Comptes avec grand renfort de pub dans les journaux locaux et nationaux ! Meaux brille des mots que les affidé(e)s de sa Cour usent pour apporter un soutien à leur chef !

La preuve lors de la dernière tenue du conseil municipal où les règles de bienséance et de démocratie ont été bafouées par des « obscurantistes »  !

« Non, ne croyez pas le rapport des gens de la CRC – Ile de France ! Le shérif de MEAUX est irréprochable ! Il est avocat « d’affaires » et connais toutes les ficelles des lois et des jurisprudences. C’est un habitué du Palais, tantôt avocat, tantôt accusé… Blanchi dans l’affaire Bygmalion, il règle ses comptes avec Sarko et Fillon en 2016 ».

Il s’habille soit en Zorro, soit en Monte-Cristo !

Il pensait avoir semé les limiers de la Cour des Comptes mais, depuis certaines révélations dans la presse locale (17 janvier 2022 - l’histoire de la bagnole dite de fonction et ses deux chauffeurs…) les lumières se sont posées sur lui !

À cet imbroglio politico-juridique (avant d’être judiciaire peut être…) s’ajoutent non pas les costards de Fillon mais le train de vie de l’édile en termes de frais de toutes natures dont ceux de représentation forfaitisés sans aucun justificatifs, des frais de bouffepardon boucheremboursés en liquide, sans oublier les rincettes aux petits camarades dans les meilleurs restaurants… au frais du contribuable meldois !

Il a été sage en son début de mandat meldois. Il ne devait pas ignorer les déboires de Jean LION qui lui habitait MEAUX… C’était un avertissement… « Les hommes naissent honnêtes mais cela ne dure pas » ! Le pouvoir corrompt à l’usage

A défaut d'être meldois, il met le doigt dans un engrenage qui pourrait lui faire bobo !

On se croit tout puissant, on écrase tout sur son passage et un jour, on se casse la gueule !

 Attention à l’onde de choc que ce fait avéré pourrait entrainer… 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article