Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Delatte JM

Assez de récupération dans la compassion…

NON, je ne vais pas me lancer dans l’exploitation de la compassion à des fins d'audimat après cette ignominie pratiquée à l’encontre d’une fillette de 12 ans par une « bestiale » âgée de 24 ans.

Je pense qu’il faut savoir raison garder en évitant de sombrer dans l’émotionnel et abuser ainsi la sensibilité des personnes.

OUI, je reconnais avoir été de ceux qui pensaient que ce drame aurait pu être évité SI la mesure de l’OQTF avait été appliquée.

En y réfléchissant plus profondément, en ne cédant ni à une forme de vindicte populaire, ni à cette accusation portée par les politiques envers les gouvernants de tout bord, cette hypothèse n’aurait pas évité une telle tragédie.

Combien sont-ils, combien sont-elles ces personnes frappées par cette mesure trop souvent inopérantes ? Certes, l’écrasante majorité des OQTF n’est pas exécutée. Un rapport d’information de mai du Sénat sur la question migratoire, présidé par François-Noël Buffet (Les Républicains), indiquait qu’au premier semestre 2021, à peine 5,7 % des près de 62 000 OQTF prononcées l’avaient été.

L’accusée – qui ne nie pas les faits – a échappé à tous les radars permettant de la suivre. Il est vrai qu'elle n'avait pas de casier.

Aujourd’hui, les experts lui trouvent des troubles schizophréniques… Personne, dans son entourage, n’a remarqué de tels comportements ? Incroyable !

Si cette altération des facultés mentales est reconnue, l’accusée échappera-t-elle à la Cour d’Assises ? La question est posée. Les magistrats y répondront.

L’émoi ressenti est profond surtout après de telles atrocités.

Laissons à la famille, aux proches l’intimité et le respect que nous leur devons dans cette épreuve.

Évidemment, ce n’est pas un fait divers.

Il s’agit d’un acte d’une cruauté extrême, mais messieurs, mesdames, les journalistes des chaines infos arrêtez de nous « abreuver » de rappels des faits, de suppositions, en parlant avec compassion, commisération, comme si nous étions incapables de comprendre le drame vécu par cette famille.

Les marches blanches, les veillées de prière… la famille ne vous a rien demandé !

Elle veut la PAIX dans le respect du deuil. Elle sait que vous la soutenez moralement.

Mesdames, messieurs les politiques, restez chez VOUS

Ce sera le plus bel hommage que vous pourriez leur rendre.

Maintenant que la Justice face son œuvre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article