Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Ah les vaches… Ils ont méprisé le Veau(x) !

Publié le 8 Octobre 2022 par Delatte JM in Mon coup de sang

Ah les vaches… Ils ont méprisé le Veau(x) !

Cette ignominie sise à Marseille : Les caïds restent en place, lui, le patron, le chasseur est viré sans ménagement ! Il a osé enfreindre la gestion autoritariste de sa hiérarchie en « accueillant » sur la pointe des pieds le directeur général de la Police Nationale, monsieur VEAU !

Les hommes de monsieur Eric ARELLA, ont également réservé une « haie du déshonneur » à ce personnage qui venait expliquer une réforme voulue par le gouvernement alors que le terrain, dans son ensemble, n’en veut pas !

Pris comme un outrage, la sentence a été quasi immédiate : Débarqué comme un malpropre en quelques heures ! De plus,  jugé responsable d’une « déloyauté pas acceptable », a fait savoir la direction générale de la police nationale en justifiant cette mise à l’écart soudaine par un ratio de la statistique marquant de « mauvais résultats » des services de la PJ Marseillaise avec « des niveaux record d’homicides alors que les effectifs ont été considérablement renforcés… »

Ce grand policier pilotait depuis 2015 les enquêtes sur le narcobanditisme pour le sud de la France. Lui faire porter le chapeau me parait une aberration grotesque !

Moralité : Surtout, si toi et tes équipiers ne sont pas chauds pour une réforme… Tu la fermes ! « Oui Sir, nous ferons tout ce que vous voudrez… »

Heureusement qu’il y a encore des gens capables de s’affirmer et de dire, haut et fort, leur mécontentement, leur désapprobation !

Des marionnettes qui ne connaissent plus le terrain, qui sont devenus des ronds de cuir, STOP ! Il faut les mettre au placard !

Malgré des états de service irréprochables, il a été convié à prendre la porte ! Lamentable !

Un comble alors que d’autres – mieux placés que lui – jouissent d’une impunité totale et de la sainte bénédiction du Président !

Mais où est la concertation tant vantée par le chef de l’état ?

J’apporte mon soutien moral à ce Monsieur, à ses effectifs.

Commenter cet article