La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Nous te devons bien une médaille...

Nous te devons bien une médaille...

Francis a raccroché son tablier !

Nous avons revu notre Ami FRANCIS, Maître rôtisseur, sous la halle du marché de Meaux samedi dernier pour la dernière fois. Il jetait son tablier aux orties !

Nous nous connaissons depuis plus de 20 ans ! Nous y avions nos « petites habitudes » chez l’Ami Francis, et les conseils du Maître étaient toujours appréciés dans le choix des mets, plats et produits rôtis. Toujours du bonheur à consommer ses produits issus des meilleures régions comme l’agneau ou le porcelet ! En plus de 20 ans de consommations, un seul « incident » a déploré (et très vite réparé…) : Un coq au vin qui aurait pu être succulent mais la sauce qui l’accompagnait avait viré à l’aigreur ! Moralité : On ne sert pas un plat en sauce dans un contenant rond ! Dans une boîte rectangulaire… La sauce n’aurait pas tournée ! La leçon a bien été retenue !

Nous fréquentions également le marché du dimanche à Beauval où Françoise, son épouse, tenait la boutique ! Une femme admirable, souriante, un visage que l’on n’oublie pas ! Les deux faisaient la paire !

Toujours un sourire avec sa fidèle clientèle, toujours du premier choix, toujours de la qualité et une équipe dynamique, compétente au service. Les files d’attente étaient souvent longues ! Un signe de très bonne santé !

Que dire de plus si ce n’est qu’une profonde tristesse – certainement bien égoïste, pardon Françoise – nous pèse.

Nous comprenons qu’il faille lâcher la bride un jour ou l’autre car il n’est pas toujours facile de mener un train d’enfer quand on avance dans l’âge (mûr !). Il était peut-être temps de marquer le pas et de penser à d’autres joies et plaisirs. Nous sommes certains que le job qu’il entretenait depuis si longtemps lui procurait un véritable plaisir de travailler. Il est difficile d’abandonner un métier qui vous a procuré tant de félicités, tant de bonheur.

L’heure est arrivée de transmettre son affaire à un repreneur qui, et nous l’espérons, perpétuera la tradition du Maître rôtisseur FRANCIS !

Rassure-toi, je te ferai le compte-rendu de chantier !

A bientôt, cher Ami, profite maintenant des tiens sans commettre l’excès !

Oui, il était, comme les BOS FISH, un moteur du marché !

Merci FRANCIS pour ton sens profond du commerce.

Tu es un exemple à suivre… dans l’activité !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article