Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Une réponse qui en appelle une autre !

Une réponse qui en appelle une autre !

Le billet que j’ai publié sur la journée « portes ouvertes » au Lycée du Gué à Tresmes a enregistré un commentaire et pas n’importe quel commentaire : celui du Maire Honoraire de la commune de CONGIS, Monsieur Francis ELU.

Je vous livre ses propos :

Cher JM Delatte merci pour cet excellent reportage que je parage en tous points.

Mais je voudrais également rappeler que : lors de mon premier mandat de maire de Congis en1995 la région IdeF souhaitait fermer cet établissement le jugeant trop isolé et vétuste !

Après avoir ,en ma qualité de maire responsable de la sécurité des bâtiments se situant sur la commune, j’ai reçu de la part de la commission de sécurité un rapport alarmiste sur la sécurité de 11 bâtiments sur12. Ceci se passait en 1998 au mois de février veille des élections régionales.

J’ai pris la décision, en accord avec monsieur le proviseur, l ´ensemble des professeurs et les parents d’élèves de fermer le Lycée durant les vacances scolaires et de le réouvrir que lorsque nous aurions obtenus les bons de commande signés pour tous les travaux indispensables. Ce qui fût fait après une bataille acharnée avec les administrations

Outre ce résultat la « gauche, qui s’était engagée en cas de victoire aux régionales, a tenu sa promesse grâce au président JP Huchon ».

Un montant de 53 millions d’euros a été investi pour redonner la vie à ce merveilleux établissement que tu as si bien décrit et si nécessaire pour le devenir de nos jeunes.

Un petit couac: depuis plus de 10 ans à la maîtrise d’ouvrage de la gare routière également nécessaire à la sécurité des élèves de l’établissement ! Nous attendons toujours.

Encore un problème de terrain paraît-il avec devinez qui ?….

Heureux d’avoir participé à la nouvelle vie de ce prestigieux lycée du Gué à Tresmes.

Il est vrai que cet établissement - qui accueillait des élèves venant de toute la France en pensionnat- était loin d’être un modèle de fraicheur ! Je me souviens des dortoirs du vieux bâtiment en bordure de la nationale où la poussière s’accumulait entre les lattes d’un parquet ajouré (risque d’incendie… Chasse aux fumeurs…) tout comme des préfabriqués qui abritaient les mômes dans des conditions « limites en salubrité ».

Dortoirs : Tout confort - Ménage assuré tous les jours - planchers rainurés spécial aération...

 

Salles d'études surveillées : 

Si cet établissement est devenu un lycée plus que fréquentable, c’est grâce à l’obstination de certains contre l’inertie !

J’ai « combattu » Francis ELU (et sa bande avec le sous-préfet Lhuillier, Casier…)pendant de nombreuses années ! Le militantisme exacerbé rend dingue ! « Mourir pour des idéescomme le chantait Georges BRASSENSoui, mais de mort lente ! » J’ai compris quelques années plus tard que c’était particulièrement idiot d’avoir les idées du chef, de les épouser, d’avoir le doigt sur la couture… Le petit boy en un mot ! J’ai repris ma liberté de penser et surtout d’agir en renouant des rencontres avec celles et ceux qui étaient « NOS » ennemis politiques ! Oui, j’échange volontiers avec Francis, avec Christian, qui, comme moi, ont su mettre de côté l’orientation politique pour se consacrer à d’autres propos.

Bien des travaux ont été entrepris et, reconnaissons-le, le Gué à Tresmes est devenu un pôle d’excellence reconnu pour les métiers d’Art.

Un point ombrageux demeure, et ce depuis des années : La gare routière !

Il est inadmissible de laisser les lycéennes et lycéens au bord de la route pour attendre et emprunter un car. Aucun abri n’a été prévu ! Quand un groupe aura été fauché par un camion ou une voiture, l’heure sonnera pour la mise en route des travaux.

Merci Cher Francis pour l’information complémentaire.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article