Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Plus menteur que l’équipe POUTINE, tu meurs !

Plus menteur que l’équipe POUTINE, tu meurs !

Oser répandre sur les ondes des télés en boucle, lors d’interviews effectuées auprès de personnages russe de premier plan, des prises de position totalement contredites par les faits et des accusations graves à l’encontre des victimes de la terreur poutinienne envers le peuple d’Ukraine, relèvent du mensonge orchestré par le maître des lieux planqué dans son bunker.

Comment oser dire que l’hôpital pédiatrique et sa maternité à MARIOUPOL abritaient des « nationalistes » ennemis de la horde sauvage russe ? Les enfants hospitalisés et les nouveaux nés porteraient donc les gènes d’une « nouvelle race ukrainienne » tout comme Adolph rêvait de la « race aryenne »… Le nazisme est l’application politique de cette idée !

Comment oser dire que la destruction de cet ensemble de santé est l’œuvre des « nazis ukrainiens » ?

Comment oser prétendre que les « nazis ukrainiens » sèment la terreur dans la population de leur propre pays ?

Rendons un hommage appuyé au Président ZELENSKI, à son gouvernement, à l’ensemble de son peuple qui nous donnent la plus belle leçon de démocratie en luttant contre l’ours russe, contre la tyrannie d’un dictateur sans foi, ni loi.

La guerre est cruelle mais les lendemains le sont encore davantage

Imaginez ceci : « Vous avez été contrainte de fuir votre appartement avec vos enfants en bas âge de peur des bombardements aveugles exercés par l’envahisseur russe. Votre époux est parti renforcer les rangs des patriotes pour défendre son pays. Vous avez été recueillie par une famille française qui vous a offert l’hospitalité au sens noble du terme. Vous n’aspirez qu’à retourner chez vous dès que la situation sur le front de guerre le permettra. Vous n’avez aucune nouvelle de votre mari… Le temps passe (lentement, lentement) et une éclaircie pointe. Vous prenez le chemin du retour ! »

Alors faites donc l’effort de compléter cette story pour tourner cette page !

Un moyen de découvrir ce que peut être la réalité d’une guerre.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article