Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Bon, elle sera la candidate d’une droite à la présidentielle…

Bon, elle sera la candidate d’une droite à la présidentielle…

Et alors ! Il fallait bien clôturer le chapitre de l’engagement pris par les caciques du parti, les républicains, pour ce congrès à guichet unique. Seuls les 113.738 militants ont participé à cette désignation… Comment peut-on en tirer une conclusion qui ne serait que partisane dans un tel contexte ? Comment peut-on clamer haut et fort que « la droite républicaine est de retour » ? Pourquoi donc ce qualificatif supplémentaire de « républicaine » ?

Vous devriez vous souvenir des élections européennes de 2019 quand un nouveau promu par Laurent WAUQUIEZ, un certain François – Xavier BELLAMY ose utiliser déjà cette expression « la droite est de retour »… Balayée la droite est de retour… Oui, à la case départ ! Score : 1.920.407 voix soit 8.48 % du corps électoral !

Je suis – du moins je le crois encore - un homme de droite, un républicain convaincu mais surtout pas un petit soldat, acquis à des généraux bien-pensants qui pensent pour lui ! La doxa ce n’est pas pour moi ! Malgré un certain handicap… Je sais malgré tout entendre ! Les envolées lyriques, les grands remèdes aux grands mots, les solutions miracles… Je les ai entendues mais peu vues à l’œuvre !

Je n’ai rien contre la candidate désignée par la puissance des fédérations mais je n’approuve pas sa manière arrogante de s’exprimer. Un peu d’humilité aurait été de circonstances à l’égard de l’ensemble des Français car tous sont des républicains mais vivent dans des chapelles de droite, de gauche, du centre toutes différentes.

Je reprends des extraits d’allocutions de la candidate officielle des L.R après sa victoire :

« Maintenant, tout commence. Il y a un formidable espoir qui s'est levé. La droite est de retour avec une très belle équipe de France, un très beau projet qui redonne l'espoir aux Français : l'espoir d'être gouverné autrement, l'espoir de plus d'autorité, de liberté, de dignité, de justice. Alors, c'est ce projet là que je souhaite porter. Les adhérents ont constaté la force de mon projet mais aussi la force de ma détermination. Aujourd'hui, je trace ma route. Je pense qu'il y a une troisième voie entre l'immobilisme et l'extrémisme, entre la démagogie et le zig-zag »

« Un système ça se change, un président, ça se change aussi »

J’ai le sentiment que nos politiques ont perdu la vue et n’ont pas la notion du réel ! Ils disent penser pour nous mais nous connaissent-ils ? Ils nous font des yeux de Chimène pour nous vendre des chimères. Une question toute simple : Pourquoi cette sécession ? Pourquoi autant de désertification lors des consultations ?

En 2017 Brice TEINTURIER, politologue averti, publiait : « Plus rien à faire, plus rien à foutre ». C’était l’image d’une France et des Français qui, de déceptions en déceptions, zappaient les échéances électorales. D’ailleurs, les scores enregistrées en 2017 lors des Présidentielles et des législatives sont des marqueurs de cette sécession : Présidentielles abstention 22 %, législatives abstention record plus de 50 % !

Alors, quelles que soient les marionnettes (avec leurs marionnettistes patentés) le théâtre de Guignol se fera un plaisir de sortir le bâton pour rappeler à nos brillants politiciens que, NOUS simples citoyens, ne sommes pas des zombies !

Le pragmatisme s’imposera pour essayer de nous intéresser à VOTRE offre politique et nous faire sortir de la sécession qui nous anime !

Si rien ne change chez les politiques de métier… la ou le Président de la République sera élu(e) encore une fois par défaut !

Comment pourrait-on être le représentant de tous les Français dans ce cas de figure ?

C’est, hélas, trop souvent le cas dans les élections intermédiaires…

Oui, il ne suffit pas de brandir les banderoles de victoire avant d’avoir combattu en milieu ouvert et non pas en milieu clos !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article