Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

L’unité de la droite se lézarde…

MUSELIER rend son tablier de petit restaurateur, spécialiste de la tambouille électorale, à son syndicat ! Dorénavant, il musarde… Oh pas pour bien longtemps… Lui, il traverse la rue et trouve un nouveau job sans passer par la case Pôle Emploi.

Les défroqués LR lui tendent déjà les bras pour l’accueillir chaleureusement à l’auberge macronienne trop content de vider le vivier LR ! Le sieur LE MAIRE n’a pas caché son plaisir d’offrir une place de choix à ce monsieur qui n’a cesse de louvoyer… En 30 ans de cabotage, le loup de mer s’est affirmé dans cette pratique !

Aux dernières régionales, qu’il a « gagné » contre MARIANI en bénéficiant du retrait des forces de Gauche et des Écolos, n’a-t-il pas tendu la main à Madame Sophie Cluzel (LREM) avant de se raviser… Son sort ne tenait qu’à un fil chez les L.R… « Continue et tu es viré ! »

Ce cuistot hors concours pourrait concocter la super bouillabaisse pour la future élection présidentielle. Il a été cocufié par son « menteur » JC GAUDIN maintes fois alors il demandera naturellement des gages avant de se mettre à table !

Le climat de la Méditerranée de Marseille à Menton n’est pas très bon pour les gens de la droite (laquelle d’ailleurs !) Estrosi à Nice, Falco à Toulon…   

Quand les « militants » (auxquels je n’appartiens plus depuis plusieurs années) auront désigner leur candidat(e) pour cette élection présidentielle, la partition musicale, genre petite musique de nuit, cessera ! Les « egos » seront plus fort que tout et si quelques fausses notes sont entendues aujourd’hui, il n’en sera pas de même par la suite !

Qu’arrivera-t-il à cette droite si son représentant ne passe pas le cap du 1er tour ?

C’est une question qu’il faudrait se poser avant de vivre le constat !   

Va-t-on encore élire un président par défaut ?

J’en ai bien peur car si tous les prétendants, de gauche comme de droite écoutaient la France profonde, et pas celle des salons, ils s’apercevraient que trop souvent leur discours est très éloigné de la préoccupation principale du peuple.

Le « quoi qu’il en coûte », pour toutes et tous, sera le fil conducteur de cette campagne !

Alors, attention à l’électrochoc !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article