Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Toujours aussi ingouvernables… Ces français !

Toujours aussi ingouvernables… Ces français !

On commence à peine à sortir la tête de l’eau que l’allégresse pousse les « impatients » que nous sommes à oublier – même un court instant – que le virus rôde encore au-dessus de nos têtes. Il est vrai que la frustration accumulée pendant des mois a fait éclaté ce grand désir de vouloir « revivre comme avant » même sous la pluie ! Ce n'est pas la faute à François... Il n'est plus Président, simple résident !

Il a suffi d’une demi-autorisation de retrouver l’usage des terrasses des bars et restaurants pour constater un « relâchement » inéluctable ! Une distanciation, des gestes barrières, hélas, pas toujours respectés furent les images montrées par la plupart des chaines de télé… réalité !

Quand on ouvre une vanne, deux phénomènes se produisent: En aval, on enregistre une décrue alors qu’en amont, le risque de crue peut se produire. Le gouvernement – pour respecter les engagements du Président parti en campagne – a ouvert les vannes avec un débit « régulé » : Ouverture des musées, des cinémas, des théâtres, de concerts (avec des jauges à respecter) ; ouverture partielle des activités sportives ; ouverture des terrasses de restos et bars (selon des critères à respecter)… sans oublier celle des « commerces dits non essentiels » ! Le flux des courants est certainement important… Et, en guise de cerise sur le gâteau, le « couvre-feu » est passé de 19 à 21 h ! Quelle aubaine ! « On peut jouer les prolongations »… L’arbitre sifflera péno mais le score, on s’en fout ! Le plaisir égotiste avant TOUT ! Il y a tant de temps à rattraper !

Cependant, cette « liberté » acquise ne doit pas nous faire perdre de vue que nous ne sommes pas sortis de l’auberge ! La prudence est mère de sureté !

La vaccination avait débuté dans la plus grande pagaille : Pas de doses, pas de piqueurs, pas de salles adaptées… C’est une question d’abonnement… à malchance ! « On consulte, on hésite, on suspend, on reprend, on y va, on y court »… Mais quelle malencontreuse initiative d’avoir suspendu « Astrazeneca » ! De cette décision jupitérienne, une grande défiance s’est installée et a largement supplanté le désir de se faire vacciner après tant d’atermoiements !

Je ne suis pas un porte-voix de l’action gouvernementale mais il est IMPERATIF de se faire vacciner. D’abord pour soi-même et aussi pour préserver les autres en évitant une forme de contamination ! Nous sommes encore « loin » de l’immunité collective !

Je ne voudrais pas paraitre « vieux jeu » cependant nos actions face à cette mise à l’épreuve après une incarcération si pénible se doit d’être modulée, modérée en évitant les « écarts de conduite » qui feront que cette phase de déconfinement se soldera par de nouvelles privations ! Ne brulons pas les étapes !

Est-ce le but recherché ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article