Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Le drame des familles politiques recomposées…

28 Mai 2021 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Elections départementales 77

Le drame des familles politiques recomposées…

Une fois encore, j’assiste – vous aussi, peut-être – au bal masqué (Covid oblige !) des familles politiques qui se décomposent, soit par divergence profonde, soit par pure manipulation politicienne, sous l’action (ou intérêts) d’une fraction de dignitaires dont l’entregent consiste à porter en avant celles et ceux qui serviront leurs intérêts avec le doigt rivé sur la couture en guise de remerciements… C’est ce qui s’appelle l’entrisme de bas étages ! Les compères complices sont nombreux au moment d’une élection ! Beaucoup laissent de côté leur vif et profond ressentiment envers la personne à mettre (ou remettre) en selle… Moi, les « faux culs », je ne les oublie pas ! Je ne me renie pas pour faire plaisir !

J’ai naturellement conservé (et ceci date d’avant 68) mes propres convictions sans chercher à les mettre en exergue pour un poste, une gratification, une médaille… Je n’ai JAMAIS été un adepte de la « Marine » et d’une fachosphère quelconque ! J’ai effectué mon service militaire dans le Train ! J’ai milité (JFP était de la partie… Mais l’intérêt « supérieur » l’oblige à oublier ces longs moments de connivence) en partisan inconditionnel de la Chiraquie que j’étais pendant de nombreuses années !

Ce combat – d’arrière-garde – m’a appris à écouter mes « opposants » et je dois dire que je suis très heureux de fréquenter mes « ennemis d’hier » devenus mes amis d’aujourd’hui ! Je ne me suis jamais renié ! Chacun conserve ses « propres croyances dans sa chapelle » sans jamais chercher à convertir l’autre ! Je peux vous dire que c’est super de pouvoir échanger, en toute liberté, des propos que les « tenants d’une vérité, la leur » réprouvent et condamnent !

Pour en revenir à la décomposition et à la recomposition des binômes, il faut reprendre les faits en toute honnêteté, du moins je l’espère !

Tout d’abord, revenons en 2015 : Le tandem « PEZZETTA – BULLOT » était porté aux nues par l’ensemble de la classe des LR ! Que de soutiens politico-politiques lors des séances de vœux ! Que de paroles flatteuses, que d’écrits élogieux sur la profession de foi ! Mais le tandem a été vite abandonné après l’élection du Président de la République ! Chacun a repris son biclou pour sillonner son territoire !

Un grand coup de canif a été porté par le sieur PEZZETTA qui abandonna les LR pour muter vers AGIR (Nébuleuse macroniste fondée par son voisin du pays de Coulommiers) et se rapprocher ainsi de cette communauté ! « Cet abandon vaut bien un fromage, mon cher Ugo ! disait Franck Riester » Le retrait brutal du Pays Fertois de l’arlésienne des Effaneaux a sonné le glas entre les deux communautés, celle présidée par Pierre Eelbode (Pays de l’Ourcq) et celle d’Ugo Pezzetta (Pays Fertois) ! J’ai encore la résonnance des propos acerbes tenus par Pierre Eelbode : Ugo était voué aux gémonies, un parjure, un traite !

Et depuis, Martine BULLOT a couvert, bien seule, le territoire sans ménager ses efforts.

Lors de la sacro-sainte séance des investitures (réservée à la caste dirigeante) avant les futures élections, le casting et la distribution du label L.R (un petit pain béni avec la croûte croustillante à souhait), se sont joués en fonction d’un plan bien précis et d’une stratégie inique pour porter sur les fonts baptismaux un calife qui s’autoattribue le poste de Président du département avant l’aube sachant que le titulaire actuel n’avait qu’un contrat à durée déterminée !

Et voici la tambouille marseillaise qui s’invite dans notre département ! Les « évincés », sans aucune forme de procès, osent se rebiffer en décidant de passer outre l’avis de l’instance départementale qui a joué les pyromanes en dézinguant celles et ceux qui se sont trouvés floués, trompés, cocufiés par des hiérarques qui les portaient aux nues avant de les mettre à poil !

Il est fait reproche, entre autres, à Martine BULLOT de ne pas avoir su jouer la VRP LR auprès des édiles du département ! Était-ce bien son rôle ? J’en doute ! Elle a su laisser la politique aux spécialistes de la politique. Seules les aspirations d’intérêt général guidaient ses démarches.

Oui, j’ai trouvé cette mise au rancart indigne ! Clouer au pilori une personne sans même lui signifier les raisons de son éviction n’a rien de démocratique ! Le procédé est plus que cavalier et frise l’incorrection la plus élémentaire !

Maintenant, il y a une question d’éthique qui se pose, que je me pose mais qui ne m’obsède guère. J’ai reçu, bien avant l’heure d’ailleurs, l’invitation à aller voter. J’y ai découvert que le binôme BULLOT – VALLEE était soutenu par le RN ! Oh surprise au préalable mais en osant ouvrir son esprit, on réfléchit !

Comment ça : Martine aurait viré dans la fachosphère ? NON ! J’ai longuement discuté avec elle : Aucune contamination ! Un soutien factuel n’est en rien une adhésion ! Y a-t-il une once d’un couplet RN dans le programme du binôme BULLOT - VALLEE ? NON ! En faisant simple : Ce seraient plutôt les adeptes du RN qui adhéreraient au programme proposé par le nouveau tandem ! Une révolution !

Pourquoi en est-on arrivé là ? Une scission flagrante, une déchirure profonde.

Qui donc a semé la « merde » dans les rangs LR ?

Qui donc a créé cette cavale pour déposer un nouveau calife à l’autel du département ?

Qui a généré l’affrontement dans le parti ?

Les dissidents évincés ? Faux !

Ils ont osé se rebeller contre un appareil aveugle où seul l’entrisme est de mise !

C’est ce que je condamne ! J'apporte donc mon modeste soutien à ce binôme.

Alors, chez celles et ceux qui seraient tentés de donner des leçons de morale.

Je crois qu’il faudrait ne pas oublier que les renoncements, les reniements (trop souvent dans l’intérêt personnel…) de certains acteurs envers ses ennemis d’hier, que le soutien plus ou moins dissimulé de la macronie compatible, que les marivaudages, que les embrouilles orchestrées en haut lieu, ont engendré un climat délétère et que l’image de la droite se trouve encore une fois écornée UNIQUEMENT pour des ambitions personnelles à satisfaire !

L’affrontement COPE – FILLON n’a fait qu’aggraver la guerre des chefs et dégrader profondément l’image d’une droite respectueuse de ses valeurs.

Bien évidemment que j’ai du faire un gros effort pour éviter l’amalgame. Je le réécris avec une profonde conviction : Je ne suis ni un satellite, ni un adepte du RN.

J’ai confiance envers Martine BULLOT et Fabien VALLEE qui ne sont ni d’une droite extrémiste, ni d’une droite décomplexée !

Seul pour moi l’intérêt général prime avant toute appartenance politique. J’ai toujours défendu cette position !

Un Conseil Départemental n’est pas une officine de propagande à la solde d’un parti !

Il est un service COMMUN au service de TOUTES et TOUS dans ses compétences attribuées et respectives.

Le département, c’est l’affaire de toutes et tous !

Ce sont toujours les enfants qui trinquent lors d’une décomposition !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article