Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

La procession du Corona !

Alors là, il fallait oser le faire en cette cruelle période de confinement et de fin de semaine Sainte où le samedi est le symbole de la « veillée Pascale » !

Je ne suis ni pratiquant patenté, ni dévot marqué mais j’ai conservé, au fond de moi, mes racines chrétiennes.

Quand j’ai découvert, à la une des chaines télé en boucle, la vidéo tournée en l’église Saint Eugène et Sainte Cécile dans le 9ème arrondissement de Paris, je me suis dit : « Mais c’est quoi tous ces gens – non masqués – qui circulent dans les allées le cierge à la main et la feuille de chant dans l’autre précédés par des hommes d’église d’avant et des enfants de chœur… La procession du virus ! »

Voyez donc mon incurie en la matière !

Je ne pensais pas retrouver ces « vieilles images » qui me rappelaient le temps – il y a longtemps – où j’étais « enfant de chœur » et participais à cette très, très longue messe où « Léon », notre cher doyen célébrait les rites et symboles de cette vigile : Le rite de l’obscurité et de la lumière, avec le cierge pascal qui s’allume pendant que les fidèles sont plongés dans l’obscurité. Puis le rite de la Parole composé de 7 lectures, achevées par celle du récit évangélique de la Résurrection et enfin le rite de l’eau avec la litanie des saints et la bénédiction de l’eau baptismale servant aux baptêmes et confirmations futurs.

Mais cette séquence vidéo montrera-t-elle pour autant que la « Sainte église » a vaincu le virus… en son lieu ? J’en doute fort !

Alors être « calotin » à ce stade m’interroge. Je n’ai, je vous l’assure, aucune arrière-pensée envers la Religion que vous pratiquez (je la pratique aussi… à ma manière !) mais exercer son culte sous cette forme de dévotion sans nom, surtout en cette période de pandémie, m’interpelle !

Bien des églises, bien des prêtres, ont su adapter la manière d’exercer le culte dans le pur respect des gestes barrières !

Cette « démonstration » ne sert pas l’image de la religion.

En ces circonstances particulières et pénibles pour tous, l’autorité divine vous aurait accordé, sans problème, une dispense (passagère, je l’espère…) d’exercice !

Je ne suis pas mécréant mais pragmatique et réaliste ! 

Bien à vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article